ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Vanoise > Pointe du Dard

Pointe du Dard ⭐

Massif : Vanoise
Départ : Pralognan la Vanoise (Les Fontanettes) (1644 m)

Topo associé : Pointe du Dard, Rampe du Glacier de l'Arcelin

Sommet associé : Pointe du Dard (3206 m)

Orientation : NW

Dénivelé : 1608 m.
Ski : 3.3

Sortie du samedi 08 mai 2021

Jakyv

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Passages nuageux le matin puis beau à partir de midi
Conditions d'accès : route sèche
Altitude de chaussage/déchaussage : au pont, 1680
Conditions pour le ski : bonnes

Activité avalancheuse : Gros voire spectaculaires mouvements des deux jours précédents, une coulée d'importance très lourde du jour avant 9h en est, des purges  sur toutes les pentes raides au soleil

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Itinéraire suivi : Nant de la Crépéna puis E jusqu'au point 2321, montée dans le vallon sous les rochers du Genepy, détour pour contourner les sillons du glacier, pointe du Dard, col de l'Arcelin, cirque du Dard

Horaires : Départ 8h, sommet 13h15, parking 14h30

8h au parking des Fontanettes, il fait frais, du monde part skis sur le sac vers les Barmettes. J'avais prévu la Pointe du Dard en boucle, montée par le Col de l'Arcelin, descente en le contournant par l'Ouest pour revenir dans le cirque mais au vu de la météo récente et découvrant le secteur, j'ai revu mes ambitions à la baisse. La montée par le refuge ne m'emballe pas, je ne suis pas fan des autoroutes... Grâce à la "heatmap" ski de OutilsGPX, je repère le passage le long des rochers du Génépy qui me permettra de jeter un oeil en montant aux options de descente. Feu ! Plein d'entrain, je fais 150m (à plat ;-)) avant de me rendre compte que je pars sans les bâtons...

La neige reste au bord du chemin à 200m de la voiture, dès le pont. Je garde les skis sur le sac , ça reste plus efficace sur le chemin. Le dépôt de l'énorme avalanche qui est venue là est impressionnant. Les sapins sont couchés dans le sens de la montée sur au moins 50m de l'autre côté du vallon, quand elle y est remontée avec l'élan ! Le regel a été bien bon, le grip est top. Je suis le sentier d'été jusqu'à ce qu'il bifurque vers le cirque du Dard, ce qui me permet de voir qu'il y a encore un passage enneigé pour redescendre, mais un seul, en serrant à droite sous le verrou.
Les passages nuageux nombreux limitent le réchauffement mais à partir de 2300 ça chauffe en surface et ça botte. Personne n'est passé par la ce matin, je trace dans 5 puis 15 de poudre dense, voire trente de poudre légère dans les creux abrités.

10h, je croise Bart et Fanny qui profitent de leur descente mais comme j'ai la musique dans les oreilles, je réponds à leurs saluts sans rien y comprendre ;-)
J'en croise ensuite 2 autres avec qui je discute un peu et ce sera tout pour la journée, le secteur est vraiment désert ! Alors que côté Réchasse, il y a au moins une quinzaine de fourmis.
Entre la trace, le bottage et la chaleur, la fin de la montée tourne un peu au calvaire mais une fois sur le glacier, le courant d'air, la neige plus froide et la vue m'aident à aller au bout. Deux traces sont passées au sommet, bien plus tôt puisque je ne les ai pas vus redescendre.

Après une pause salvatrice et en avoir pris plein les mirettes (et le front, une couche de 50+ n'aura pas suffit à me protéger pour la sortie), j'attaque la descente vers le col de l'Arcelin. Le relief n'est pas facile à interpréter : plutôt irrégulier, les bosses et raidards proches masquent les reliefs plus importants juste derrière. La trace importée dans la montre me sauve la mise : je remonte à peine 10m pour passer le col que j'avais manqué en passant juste à coté. L'entrée dans le cirque est juste incroyable : on passe d'un relief ouvert et vallonné sur le plateau à un secteur beaucoup plus sauvage et alpin, c'est trop chouette !

Ski excellent  dans le haut du cirque, puis l'expo ouest et la journée particulièrement réchauffée se font sentir. Ca devient franchement lourd voir collant vers 2400, puis carrément pourri jusqu'à 2000. Après le verrou, on passe en neige de névé et c'est pas pire pour finir. Un seul déchaussage pour traverser 2m de cailloux acérés le long de ce qui deviendra dans quelques jours un torrent affluent de la Crépéna, un peu de slalom dans les sapins couchés par l'avalanche, et je finis au pont, à moins de 200m de la voiture (pas mal pour la saison).
Rincé, mais après une bien belle journée en montagne !



Les nuages se délitentLes nuages se délitent
Petit coup d'oeil dans le rétro, avec la trace au milieu de nulle part et l'herbe de Pralo tout en basPetit coup d'oeil dans le rétro, avec la trace au milieu de nulle part et l'herbe de Pralo tout en bas
J'aurais pas voulu être là quand ça c'est chamboulé ! On retrouve toutes les strates de l'hiver, cul par-dessus tête.J'aurais pas voulu être là quand ça c'est chamboulé ! On retrouve toutes les strates de l'hiver, cul par-dessus tête.
C'est bô blanc en hautC'est bô blanc en haut
L'immensité blanche des glaciers de la VanoiseL'immensité blanche des glaciers de la Vanoise
Ca se skie plutôt bien :-DCa se skie plutôt bien :-D
Le Cirque du Dard, majestueuxLe Cirque du Dard, majestueux
Ca commence à chaufferCa commence à chauffer

Commentaires

C
cassien, le 09.05.21 16:09

Belle boucle, bravo!!

J
Jakyv, le 09.05.21 16:58

Merci, c'est aussi grâce à ton expertise du secteur et tes partages que j'ai pu enquiller ça sans connaître !

Cette sortie