ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Bornes - Aravis > Pointe des Arbennes, par delà les 7 collines de Romme

Pointe des Arbennes, par delà les 7 collines de Romme

Massif : Bornes - Aravis
Départ : Romme (1291 m)

Topo associé : Pointe d'Areu (Pte des Arbennes), Normale depuis Romme

Sommets associés : Pointe d'Areu (Pte des Arbennes) (2478 m) Tête de la Sallaz (2026 m)

Orientation : N

Dénivelé : 1450 m.
Ski : 2.2

Sortie du samedi 24 avril 2021

Arno74

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Beau temps jusqu'à 11h. Développement de cumulus ensuite mais sans remettre en cause l'impression de beau. Bien chaud au soleil
Conditions d'accès/altitude du parking : 1310m - route dégagée
Altitude de chaussage/déchaussage : 1350m/1400m
Conditions pour le ski : Bonnes
Activité avalancheuse : Quelques anciennes petites purges de corniches mais sinon RAS ce jour

LieuAlt.Ori.HeureQté.TypeCom.
Sommet2478m-2360mNW12h3010Poudre lourde
Secteur Tête du Château2360m-2260mN12h45CroûtéeMais portante
Tête du Château - Alpages de Vormy2260m-1900mN puis NE13h00MoquetteA poils plus ou moins ras
Tête de la Sallaz - Parking2200m-1400mN puis NW14h30Moquette collanteBon boardercross dans la forêt, cailloux pas très loin voire même bien visibles sur la piste de Romme

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Itinéraire suivi : Voie normale depuis Romme, via Tête de la Sallaz et Tête du Château - descente dans les alpages de Vormy jusque vers 1900m - Traversée jusqu'à Vormy - Tête de la Sallaz - Parking

Horaires : Départ : èH50 - Sommet - 12h00 - Parking : 15h

Comme Hannibal en son temps, nous partons au petit matin pour tenter d’aller conquérir la 7ème et plus haute colline de Romme : la Pointe des Arbennes. Loin d’être nombreux et lourdement armés, c’est à trois et skis sur l’épaule que nous lançons l’expédition que l’on débute par une dizaine de minute de portage sur le chemin forestier. On chausse les skis au niveau du téléski pour remonter la piste noire. Après quelques conversions sur l’herbe et entre les cailloux, la neige devient continue vers 1450m. La montée se déroule sans anicroches, dans une ambiance bien printanière, jusqu’au sommet de la 1ère colline : la Tête de la Sallaz. Le panorama est superbe avec ce ciel uniformément bleu, quoique légèrement brumeux. On jette un œil sur l’objectif qui en impose au loin et on mesure toute la distance qu’il nous reste à parcourir.

 

Alors que je sens la motivation des troupes baisser, j’abrège la pause pour le pas laisser le doute s’installer. On enchaine donc sur une portion en montagnes russes qui nous fera franchir non pas le Rubicon, mais la 2ème colline, au point 2015 avant de déchausser pour franchir l’étendue herbeuse qui nous emmènera au pied de la 3ème colline, la Tête des Muets. Focalisés sur notre objectif, on la laissera à notre droite, car son ascension ne ferait que nous retarder. Même sort pour la Pointe du Château. On préfère continuer notre traversée pour viser le col entre la Pointe et la Tête du Château, porte ouverte vers les alpages de Méry. A notre passage, quelques marmottes aux allures de suricates, amaigries par l’hiver, se mettent à courir et à siffler… le dérangement sera de courte durée, car on se retrouve rapidement sous le col. Une ancienne trace nous indique le chemin et on préfère la suivre plutôt que de faire le tour par Champ Fleuri. On s’active un peu et on garde nos distances, car on est obligé de passer sous un gros restant de corniche.

 

L’obstacle franchi, nous voilà déjà à enchaîner les conversions sur les pentes de la 5ème colline, dont on atteint rapidement le sommet, au point 2221m. De là-haut, on voit parfaitement notre objectif, qui ne semble plus si loin. Les rêves de conquête reviennent et font retrouver le moral et des sourires… tout juste atténués par la pensée de la longue épopée du retour qui nous attend. Mais il n’est pas encore l’heure d’y songer, et nous reprenons notre marche en avant vers la 6ème colline, la Tête du Château, dont nous longeons le sommet pour atteindre le petit col qui mène ensuite au col de la Forclaz. Nous voilà donc au pied de l’ultime ascension. Si jusqu’alors, la neige était bien printanière, je me retrouve ici à tracer dans la croûte, jusqu’au panneau indiquant Areu, à 2360m. Ici, deux personnes, en provenance du col des Annes nous rejoignent. Elles plongeront ensuite en direction de Chérente, avant de remonter le couloir Ouest d’Areu.

 

Pour les derniers 100m, on retrouve une couche de poudre réchauffée qui nous fait bien botter. Un coup de spray et ça repart pour quelques conversions en main droite avant de rejoindre la croix, symbolisant le sommet de la 7ème colline de Romme. On est tous très heureux d’être au sommet, d’autant que c’était une première pour tous les trois… et un des plus gros cumuls de D+ pour les filles… d’autant que ce n’est pas fini, car il reste le retour 😁

 

On prend évidemment quelques photos pour immortaliser cet instant conquérant puis on enchaine sur le périple du retour. La première section est en poudre lourde mais pas si mal à skier. Puis on retrouve la portion croûtée, finalement, portante donc ça se skie bien et avec un peu d’élan on se retrouve vite sous la Tête du Château, croisant au passage quelques autres personnes candidates au sommet. Ensuite, jusqu’au col sous la Pointe du Château, c’est une belle moquette à poils courts qui nous permet d’enchainer des bons virages, avec qu’elle ne devienne un peu plus lourde sous le col. En bas de la pente, on hésite à repeauter et faire la traversée de l’aller à l’envers ou à continuer notre descente jusqu’à la lisière de la forêt avant de traverser vers Vormy. L’appel de la descente est le plus fort, donc on choisit l’option 2. Les petits vallons sont très beaux à skier et la moquette est parfaite !


Ensuite, le secteur étant un peu dégarni, on met d’abord les skis sur le sac pour une vingtaine de minutes de marche, avant de les remettre 200m avant Vormy.On se fait une pause pique-nique bien méritée devant les chalets, là où on a tout le loisir d’observer le sommet qu’on vient de cocher. Ensuite la remontée vers la Tête de la Sallaz se fera un peu en mode 4x4, entre plaques de neige et plaques d’herbe. On dépeautera sous le sommet pour la descente vers le parking, dans une neige déjà bien collante. Mais en suivant le chemin, ça donne un boardercross agréable. Au niveau de la piste de ski, on choisira de descendre main gauche, là où la langue de neige va le plus loin. Ça passe, à conditions de faire gaffe, car les cailloux ne sont jamais bien loin. On arrive à descendre jusqu’à 1400m, avant de porter à nouveau les skis pour une dizaine de minutes jusqu’à la voiture.


Ainsi s’achève une belle expédition sur les hauteurs de Romme qui aura été couronnée de succès en tout point, tant au niveau du sommet qu’au niveau de la qualité de ski ! 😎




Commentaires

Cette sortie