ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Grand Sorbier + couloir de jonction

Grand Sorbier + couloir de jonction

Massif : Belledonne
Départ : Chamrousse (Casserousse) (1400 m)

Topos associés : Grand Sorbier, Combe Ouest Grand Sorbier, Traversée Van & Sorbier

Sommet associé : Grand Sorbier (2526 m)

Orientation : W

Dénivelé : 1530 m.
Ski : 3.3

Sortie du mercredi 14 avril 2021

Montagnard

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Grand beau, froid -4 au parking. se couvrant de cumulus en mi journée.
Conditions d'accès/altitude du parking : 1400
Altitude de chaussage/déchaussage : 1400
Conditions pour le ski : Bonne poudreuse sur les flancs N de la combe et du couloir de jonction. couloir de l'Agnelier en glace vive complétement. Poudreuse et changeant dans les pins en dessous.
Activité avalancheuse : RAS

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Après la frénésie de la veille pour cause de poudreuse, le parking ne contient que 4 voitures à mon arrivée à 7H15. Froid vif. Soleil à la brêche N, où je décide de ne pas monter au Gd Eulier vu les mauvaises conditions de la veille dans le couloir E, et  d'aller au Gd Sorbier pour voir également dans quel état se trouve le couloir E. Je suis rattrapé juste sous le rocher final par un autre randonneur qui ne sait pas trop s'il va monter au sommet ou pas. Je lui indique mon souhait de voir comment est le couloir pour éventuellement le descendre pour faire le tour. Il est éventuellement intéressé.  Malheureusement il n'a pas été tracé et il y a une bonne couche de neige poudreuse, 30-40cm, déjà un peu réchauffée. Devant le risque de voir partir toute cette épaisseur, nous renonçons et envisageons plutôt de faire le couloir de jonction, bien en condition. Ce qui est le cas et je le remercie pour faire la trace dans 20-30cm de poudreuse. Nous nous arrêtons 10m sous le col, qui est en glace vive, pour chausser. C'est à ce moment là que 3 collant pipettes commencent à le désescalader dont 2 sans crampons, qui ont bien du mal à le faire.  Belle descente en poudreuse parfois légèrement croutée, puis jusqu'au lac dans une neige fraiche bien trafolée. Remontée à la croix avec les nuages qui commencent à s'accrocher au sommet. Descente par la piste olympique H et bifurcation pour aller voir le couloir de l'Agnelier en suivant  de nombreuses traces. Malheureusement du haut, je vois qu'il est  en glace, les nombreux  prédécesseurs ont balayé la poudre. descente prudente en dérapage puis traversée sur la gauche au milieu dans des pentes moins hostiles. Retour vers les  champs au milieu des pins pour apprécier les belles plages de poudreuses entrecoupées de parties plus dures. Toujours aussi ludique et agréable avec le souci de prendre les bonnes traces. Retour sur neige bien trafolée mais agréable à skier.

Brêche N au soleil.Brêche N au soleil.
Vallon W désert.Vallon W désert.
remontée couloir de jonction.remontée couloir de jonction.
dans le rétroviseur.dans le rétroviseur.
Bien skiable encore.Bien skiable encore.

Commentaires

E
eddy oh., le 14.04.21 19:17

Bonsoir, votre post me choque et je me pose la question de l'interprétation des choses. Je suis avec mes 2 amis arrivé ce matin par le haut du couloir qui fait la jonction entre vans et sorbier. Effectivement nous l'avons désescaladé en prenant les précautions qui conviennent mais première chose il n'était absolument pas en glace vive car comme vous le dites un seul sur les trois avait des crampons et nous l'avons désescaladé sans difficulté, mais bref passons. La 2ème chose choquante est de parlé de 3 collant pipettes, aucun de nous ne porter de collant, nous étions tous les 3 avec des skis de plus de 80 au patin dont un avec des skis de 95. Même chose pour les chaussures, un en gignoux all mountain et les 2 autres en chaussures plastiques. Drôle de collant pipette.      

G
Gommette, le 14.04.21 19:53

Marrant de vouloir se faire mousser en essayant toujours et encore de tacler par écran interposé, une sorte de super-héros qui dénonce les pratiques abusives en montagnes. On aurait pu en discuter en se croisant, au lieu de simplement se dire bonjour et bonne journée ? (à moins que ce soit avec votre collègue?) autour d'un genep ou d'un sac de graines (les collants pipettes ont toujours un sac de graines sur eux, ça fait partie de l'attirail).

En vous souhaitant une bonne continuation dans l'analyse du niveau des gens, des bisous :) 

Montagnard, le 15.04.21 18:18

Désolé pour cette interprétation de votre tenue vestimentaire. Quand au fait de dire qu'il n'était pas en glace, je ne vois pas en quoi d'autre il pouvait être, pour ne pas l'avoir descendu à ski, d'une part et ayant moi même buté dessus le jour d'avant, d'autre part ! Il n'y avait aucune volonté de vous dénigrer en indiquant que vous l'aviez désescaladé ! 

Cette sortie