ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Valloire – Jasse – Arpette : triptyque pour un avril brisé*

Valloire – Jasse – Arpette : triptyque pour un avril brisé*

Massif : Belledonne
Départ : Le Grand Thiervoz (Le Cley) (998 m)

Topo associé : Col de la Valloire, versant SW

Sommet associé : Col de la Valloire (2751 m)

Orientation : SW

Dénivelé : 4065 m.
Ski : 2.2

Sortie du lundi 05 avril 2021

taramont

Conditions nivologiques, accès & météo

Grand Beau les 3 jours, très froid le matin dans la Combe du Pra
Etat de la route : RAS Altitude du parking : J1 : 998m J2 : 1443m J3 : 1050m
Altitude de chaussage (montée) : J1 :1650m - J2 :1500m - J3 : 1550m

Altitude de déchaussage (descente) : idem

Activité avalancheuse observée : RAS pendant les courses
J1 et J3 : neige parfaitement revenue (aurait encore gagné à être descendu 1/2h plus tard en J3) , aucunement trafolée, impeccable jusqu'au déchaussage
J2 : très bon ski jusqu'au déchaussage mais très très trafolé

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Avec en J2 : Antoine, Caroline, François et Théophile
J1 - Col de la Valloire versant SW - J2 - Cime de la Jasse par la Combe du Pra - J3 - Vallon de l'Arpette
ou finir (?) avril dans la quintessence de Belledonne

J1 – Col de la Valloire (2751m) versant SW – D+ 1755m – 2.3

Si vous n'êtes pas celui qui part avant que la délicate Eos n'ouvre les yeux, vous ne serez jamais celui dont un fil arachnéen caressera la joue, celui dont la rosée éclaboussera la cheville encore sommeillante, celui que la biche ne craindra pas car elle vous saura des siens.

Si vous n'êtes pas celui que les flèches dorées cueillent au-delà de la limite arborée, vous ne saurez jamais ce qu'est l'épuisement d'une nuit

Si vous n'êtes pas celui qui arrête de se poser des questions sur des faits sur lesquels il n'a aucune emprise, vous ne libérez pas l'esprit pour l'enchantement.
Où sera la neige ? Faudra-t-il porter longtemps ? Quelle importance ? Pendant ce temps, le coq roucoule.
Dans quel état sera le Ruisseau Perdu ? Bien sûr, si vous glissez ici, il y a de bonnes chances que ce ne soit pas que le Ruisseau qui soit perdu. Quelle importance ? Vous avez vos crampons au cas où et vous savez sonder les ponts de neige. Pendant ce temps, l'aube pointe.

Si vous n'êtes pas celui qui monte de lac en lac - le Blanc, le Noir, le Glacé – sans voir passer les heures et sans méconnaître son bonheur, je vous plains. Sincèrement ;

Mais
Si vous êtes celui qui connaît la griserie du ski sur le velours d'avril, vous savez ce qui m'est arrivé.

Intermède
Le gîte est trouvé au bord du Bréda, un gîte dans les taillis, sur une litière de feuilles comme trouvent les bêtes des bois. Le Bréda, fougueux comme un amant de printemps, ne dort pas de la nuit. Moi, si.

J2 – Cime de la Jasse par la Combe du Pra -(2478m) – D+ 1040m – 3.3

Autre jour, autre ambiance. La famille S. presque au complet est de la partie. J'ai essayé de leur vendre du sauvage mais avec portage. Le produit me reste sur les bras. Pas grave : demain est un autre jour. Antoine veut sa Belle Etoile, il insiste tant que son pseudo est tout trouvé s'il veut bien contribuer un jour comme son petit frère Théophile (alias Lagoski). Il sera Idéfix. Mais non, pas de Belle Etoile un jour d'affluence et sans poudre garantie ! D'après ce qu'on a lu, la Jasse par la Combe du Pra, ça devrait le faire. Théo ne dit rien. Pour lui, pourvu qu'il y ait du ski et des mésanges nonnettes. Sans compter 2 biches sur la route du retour. Moi, je laisse tout le reliquat d'énergie que m'a laissé la Grde Valloire à faire ces ignobles conversions dans la neige trafolée et durcie méchant. Mais la descente à l'heure idoine (pendant que de malheureux tardifs sont loin d'en avoir fini) effacera ce désagrément passager ; une fois de plus, mes amis auront fait preuve d'une remarquable patience. Invitation au thé à mon campement.

Intermède
Le Bréda n'a rien perdu de sa fougue, une première nuit avec lui n'a pas laissé de séquelles irréversibles, la seconde fera de nous comme un vieux couple dont l'un dort à poings fermés et l'autre pas. C'est se quitter dans le matin glacé qui est le plus dur.

J3 – Vallon de l'Arpette (2200m) – D+ 1270m – 2.2
Pour tout dire, c'est une sortie de Julbont du 17/1/2016 qui m'a laissée fascinée. Et toujours, je me suis promis d'aller au moins jusqu'à la Crête du Chien. Bien sûr, entre une sortie de janvier et une d'avril, l'ambiance n'est plus du tout la même. Qu'importe, je ne veux plus remettre trop de choses à un hypothétique « plus tard ». Je m'y attendais un peu : le Chien a été victime d'une pelade en bonne et due forme, la Grde Roche est touchée aussi, quoique dans une moindre mesure. Reste le Passage Odru, trop dur pour moi aujourd'hui et raviné de coulées. Alors, je vise le Pluviomètre à 2060m et m'en félicite. Perché quelques 600m au-dessus du Premier Chalet de la Combe Madame qu'un fil à plomb raterai de peu, la vue sur le secteur du Rocher Blanc et aussi sur le Rocher d'Arguile est unique. Je redescend de 150m jusque dans le creux du ruisseau de l'Arpette. Et remonte direction la Grde Roche. Je m'arrêterai à 2200m après avoir rencontré 2 chamois sympathiques et un skieur qui ne l'était pas moins.Descente grisante non stop sur une neige à peine revenue jusqu'à l'entrée de la forêt. A refaire sans modération.

Et maintenant ? Y a-t-il un médecin dans la salle ? J'ai besoin d'un certificat médical à présenter à la maréchaussée et que vous rédigerez de votre plus belle plume ou de vos pattes de mouches habituelles, c'est vous qui voyez. Je vous souffle le libellé :
Je soussigné, bla bla bla certifie :
« Ma patiente, d'ailleurs plus impatiente que patiente, voire irascible, est une personne de caractère difficile, droguée au plus haut degré, qui a ABSOLUMENT besoin de ses doses hebdomadaires de ski de randonnée, faute de quoi ses jours ne sont peut-être pas en danger mais ceux des malheureux qui auront la déveine de passer à côté d'elle, si ! La pandémie est déjà une catastrophe, alors n'en provoquez pas une autre par votre intransigeance »

*Avril Brisé : référence à l'oeuvre d'Ismail Kadaré, une histoire poignante de « prix du sang » dans les montagnes d'Albanie

légendes des photos demain

J1 premier pont de neige du Ruisseau Perdu
J1 - un peu après la sortie de la forêt
J1 -cabanes Premier Chalet de la Grde Valloire
J1- Ruisseau de la Grde Valloire
J1- le Ruisseau donne dans la Dentelle
J1- Col d'Arguille et Rocher d'Arguille
J1- Crêt Luisard et Chartreuse en arrière plan
J1- Rocher d'Arguille et contrefort du lac de la Folle
J1- Lac Blanc dans le creux
J1- ressaut sous le lac Noir
J1- Lac Noir dans le creux à G
J1 - col en vue, devant moi le seul randonneur à skis rencontré
J1- Puy Gris vu du col
J1- col de Comberousse en contrebas : à G vallon du Gleyzin
J1- passage vers la Combe du Tepey, je suppose...
J1- début de la descente
J1- plus bas
J1- ttes mes excuses : mes skis exposent leurs dessous
J2 - départ du Pleynet
J2 - trafolé vous dis-je
J2 - sommet de la Cime de la Jasse avec vue sur secteur Grd Pic de Belledonne
J2 - Dent du Pra
J2 - lagoski content
J2 - famille jamais complète
J2 - Combe du Pra vue le lendemain du Bois du Galet
J3 - quand la lumière fut
J3 - le seul randonneur rencontré va vers la Grde Roche
J3 - Pra - Belle Etoile - Cabottes
J3 - vue sur la rive G de la Combe Madame avec Rocher Blanc en vedette
J3 - ancien Pluviomètre
J3 - Bec d'Arguille sans doute au fond
J3 - s'en va en trottinant
J3 - Aiguilles de l'Argentière
J3 - Cabane de Rouabe
J3 - chaîne Grd Rocher et Crêt Luisard ; au fond, la Chartreuse
J3 - partie terminale de la descente
J3 - Bergerie de Rumex

Commentaires

A
Aesclepios, le 05.04.21 22:36

Aucun probléme pour le certificat qui est aussi tout à fait justifié par l'état de manque dans lequel sont plongé(e)s les groupi(e)s de Mata Hari quand elle reste trois jours sans relater sur ST les CR de ses missions en ALTITUDE.....il en va de nos équilibres....

T
titoutim, le 05.04.21 22:55

Merci tatamont pour ce joli retour et pour ces belles photos (notamment la 4 et la 5)

J
jpc, le 06.04.21 01:13

(oh l'autre [titoutim], il l'a traité de "tatamont" !! 😮 😮 🤣 Cela va saigner… 😉 ).
Légende ou pas, je vote pour la 4, la 26 et la 34 🙂 🙂 . Mais la 30 m'intrigue…

Den's, le 06.04.21 08:05

Quelle bonne idée que cette pérégrination, très joliment illustrée de surcroît ! 😉
J'espère que votre saison ne va pas s'arrêter là, on va réorganiser la résistance !! 🤣

T
titoutim, le 06.04.21 09:31

@jpc, une erreur de frappe sans doute, le "r" est si proche du "t", je suis tout déboussolé 😄
J'aime bien la photo 30 également

T
taramont, le 06.04.21 11:37

@aesclepios : j'attend le certificat, des promesses toujours des promesses...
@den's : il arrivera bien un moment où je ne serai plus capable que de distribuer des bonnes idées ; en attendant, je n'ai plus de temps à perdre 😉
@titoutim : ne vous faites pas de souci, jpc essaie juste de me faire passer pour ce que je suis (cf. ci-dessus)
@jpc : il faut aussi lire et pas seulement regarder les images ! j'ai bien dit que j'étais allé au PLUVIOMETRE pas à la Tour Eiffel !
Merci et bel avenir montagnard à tous !

J
JulBont, le 10.04.21 21:34

Toujours un plaisir d'être cité dans vos CRs.

Cette sortie