ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Chartreuse > Empreintes hiemales entre Petite Vache et Crête de la Charmille

Empreintes hiemales entre Petite Vache et Crête de la Charmille

Massif : Chartreuse
Départ : Chartreuse de Curière (853 m)

Topo associé : La Petite Vache, boucle et traversée

Sommet associé : La Petite Vache (1735 m)

Orientation : T

Dénivelé : 1420 m.
Ski : 3.2

Sortie du samedi 20 mars 2021

taramont

Conditions nivologiques, accès & météo

Couvert - Brouillard plus épais qu'une soupe monastique au-dessus de 1550 - première éclaircie au niveau de la Salle à Manger au retour - Vent léger en sortie de forêt
Etat de la route : déneigée Altitude du parking : 853m

Altitude de chaussage (montée) : 853m
Altitude de déchaussage (descente) : 853m

Activité avalancheuse observée : RAS
Neige excellente à excellente + sur tout le parcours.
Jamais vu le Pas de la Biche en si bonnes conditions.
Forêt gavée, on ne touche rien.
Malgré les quelques passages du jour (ceux de la veille étaient à peine décelables) encore bien de la place pour faire ses propres virages dans la forêt clairsemée.
Les gués passent encore sans déchausser.
Dans le bas, on peut aisément couper les lacets pour bénéficier de belles pentes aboutissant sur la route.
Les dalles ont quasiment entièrement purgé, les cônes sont réduits.
Désolée, mais je ne me vois pas mettre autre chose que 5*

Skiabilité : 😄 Excellente

Compte rendu

Curière - Col des Charmilles - Col de la Petite Vache - Petite Vache - Pas de la Biche - Salle à manger - Col des Charmilles - Crête des Charmilles et retour Curière
Poème dédicacé aux deux traceurs sans qui je n'aurais pas trouvé aussi aisément la brèche du col de la Petite Vache dans la purée de pois. Trace irréprochable : merci !

Empreinte

Je fais mon chemin comme la neige son cristal : autour d'une poussière égarée dans les cieux.
Poussière de rêve ou de douleur, le pas en prend l'empreinte

Je fais mon chemin comme le vent sa force : avec la chaleur des déserts et le froid des cœurs.
Froid de vigueur ou de morsure, le pas en prend l'empreinte

Je fais mon chemin comme la nuit sa profondeur : sous les étoiles scintillantes ou l'effroi de leur absence.
Absence ou présence, le pas en prend l'empreinte

Je fais mon chemin comme bon me semble : dans les clairières, larmes de lumière ou les forêts sanglots de nuit.
Lumières ou ténèbres, le pas en prend l'empreinte.

Et l'empreinte garde le pas.

Photos sur le thème du conte qui s'impose comme une évidence puisque l'hiver (officiellement) s'achève. Pour que l'enchantement opère, il ne faut pas penser à Walt Disney mais aux Frères Grimm et, bien sûr, avoir gardé son âme d'enfant.

au Pays des Glacesau Pays des Glaces
Au Pays du boisAu Pays du bois
Forêt enchantéeForêt enchantée
au col des Charmillesau col des Charmilles
La source de SneewitchenLa source de Sneewitchen
Pimpel (Timide)Pimpel (Timide)
Brummbär (Grincheux)Brummbär (Grincheux)
Happy (Joyeux)
Dédicace ChappHappy (Joyeux) Dédicace Chapp
Chef (Prof)
dédicace PCAChef (Prof) dédicace PCA
Seppl (Simplet)Seppl (Simplet)
Hatchi (Atchoum)Hatchi (Atchoum)
Sneewitchen (Blanche-Neige)Sneewitchen (Blanche-Neige)
Schlafmütz (Dormeur)Schlafmütz (Dormeur)
Les nains sortent de la mineLes nains sortent de la mine

Commentaires

M
MiRo, le 20.03.21 16:07

Buschur Taramont, vos nains me rappellent que les gens de Mulhouse se moquent bien que les Strasbourgeois pissent dans le Rhin.

Baugeniaque, le 20.03.21 16:09

J'aime vos assemblages de mots.
Les miens sont forcément un peu différents. 😉
Avec la photo de cette grotte, une envie me perfore, faire une ode à Mandrin et comme l'aurait dit ce perceur de coffre éméché : On ne le prend pas, on l'empreinte.

J
jfs73, le 20.03.21 16:56

Ça doit être magnifique a cette heure deux jours que le soleil sort en fin d'après midi

T
Thierry38v, le 20.03.21 18:03

Donc merci pour la "surtrace", on était juste derrière toi, puis on a boudé le sommet dans la purée de pois pour s'engouffrer dans le four... 😄 😉

P
pca, le 20.03.21 19:04

Bien vu, les sept nains 🙂

A
Aesclepios, le 20.03.21 21:58

" Nos premiers maîtres de philosophie sont nos pieds, nos mains, nos yeux"! J-J Rousseau Emile ou De l'Education.

J
jpc, le 21.03.21 09:42

Tout un monde caché derrière le monde 😮 🙂
Et même des mots cachés derrière les mots (j'ai appris ce que veut dire hiémal…).
Ne sortez pas aujourd'hui, il fait trop bleu !! 🤣 😉

T
taramont, le 21.03.21 19:51

@Miro : et votre blague m'en rappelle une autre qu'on peut adapter ainsi : Taramont coincée dans le Dagobert au Hohneck crie "Au secours !" ; Mr Miro passant au pied du couloir : "pff, la sotte, aurait mieux fait d'apprendre à skier que d'apprendre le français !"
@Baugeniaque : d'autres mots peuvent parfois dire les mêmes choses ; sinon, ce n'est pas une grotte, mais un tunnel ! revenez vite, vous nous manquez 🙂 !
@jfs73 : oui, c'est vrai, au soleil de fin d'après-midi c'est bien beau, mais "loin du soleil, belle poudre"
@Thierry38v : juste derrière moi, il y avait un couple de grenoblois, n'ai vu personne d'autre mais il est vrai que le brouillard était dense ; toujours est-il que je remarque que vous ne vous êtes pas précipités pour aider à la trace et vous avez eu tort de ne pas monter au sommet, la vue y était fort belle hier....pour ceux qui la connaissent
@pca : je savais qu'un bauju ne pouvait qu'apprécier
@Aesclepios : il faut effectivement tout ça et même plus encore pour devenir ne serait-ce qu'un embryon de philosophe 🙂
@jpc : j'ai suivi votre prescription d'autant plus facilement que c'était bien mon intention

Cette sortie