ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Bornes - Aravis > Le piolet du Contrebandier

Le piolet du Contrebandier

Massif : Bornes - Aravis
Départ : La Giettaz (1155 m)

Topo associé : L'Etale, pointe Sud, Couloir des Contrebandiers

Sommet associé : L'Etale, pointe Sud (2450 m)

Orientation : NE

Dénivelé : 1300 m.
Ski : 4.1

Sortie du samedi 13 mars 2021

titoutim

Conditions nivologiques, accès & météo

Ensoleillée le matin avec un regel correct, se voilant rapidement vers midi avec beaucoup de vent sur les crêtes.
Etat de la route : Dégagé Altitude du parking :
Alpages de Chaucisse, transfo dure le matin, moquette l'aprem, quelques passages herbeux et déchaussage là ou le chemin traverse sous les pentes de la Croix Stata.

Neige dure le matin puis moquette entre 1600 et 1800m

Neige très dure dans le goulet de montée 1850m, transfo à la descente

Poudreuse dense dans le Couloir des Contrebandiers avec déjà une très grosse épaisseur.

Face sud de l'étale bien râpée, entre plaques de neige dure, d'herbe et des zones de neige poudreuse ramenée par le vent, bon à skier cependant.

Altitude de chaussage (montée) : 1320
Altitude de déchaussage (descente) : 1320

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu


Partis pour la tête de la Cicle, le destin nous ramène à la maison.
Et oui, j'ai oublié mes pompes ! Pour la première fois en 10 ans de ski...

Retour en Savoie, on s'oriente vers les Contrebandiers dont l'altitude et l'orientation nous font espérer que la neige y sera bonne.

Départ tardif, mais grâce au petit raccourci, nous sommes presque les premiers dans le couloir, où 2 personnes nous ont précédés.

Après du peau-herbe en mode printemps, du ski-vent puis du crampescalade, on atteint le sommet du couloir dans des conditions pleinement hivernale et une belle épaisseur de neige fraîche.

Vaillants que nous sommes, on pousse un peu plus haut jusqu'à l'entrée du COUFA, crampons aux pieds.

Mais le COUFA s'est protégé par de grosses corniches pour ne pas être dérangé, alors nous ne le dérangeons point.

On s'en retourne aux Contrebandiers, rempli de soldats qui montent et qui descendent.

On croise des copains et on remonte avec eux pour une seconde descente, à pied pour plus d'effort.

C'est là qu'un soldat perd son arme, un piolet SIMOND NAJA rose, disponible à la maison.

La seconde descente est aussi bonne que la première et on recroise d'autres copains qui montent. Ils ont tous pris le raccourci :)

A la descente le raccourci est un peu étroit, mais ça passe, sauf quand il n'y a plus de neige. On tente alors de faire comme les "pros" en dérapant sur le rocher, mais finalement c'est pas très efficace donc on déchausse, comme les gens normaux.

Le mauvais temps n'était pas loin mais il nous laisse le temps de rentrer.


Commentaires

Cette sortie