ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Mercantour - Alpes Maritimes Italiennes > Cime de la Plate, espaces de lumière

Cime de la Plate, espaces de lumière ⭐

Massif : Mercantour - Alpes Maritimes Italiennes
Départ : Bayasse (1790 m)

Topo associé : Cime de la Plate, boucle Nord/Sud

Sommet associé : Cime de la Plate (2770 m)

Orientation : T

Dénivelé : 980 m.
Ski : 2.2

Sortie du jeudi 25 février 2021

taramont

Conditions nivologiques, accès & météo

Grand beau, ciel lumineux, très peu de vent, température agréable
Etat de la route : Bcp de cailloux et stalactites de glace jonchent la route Altitude du parking : 1830 (les Cordiers)


Altitude de chaussage (montée) : 1850m
Altitude de déchaussage (descente) : 1800m

Activité avalancheuse observée : une coulée versant E au-dessus des lacs de la Braissette - autres coulées en rive D du vallon de la Sanguinière

Neige en cours de transformation en versant N, peu intéressante pour une descente.
Neige de printemps en versant S, molle sans trop.
Quelques cailloux et rochers émergents sur la crête.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Bayasse (les Cordiers) - Cabane de Moutière - Baisse de la Plate - Cime de la Plate - Col de la Cime de la Plate - Vallon de Sanguinière - Bayasse
J'ai lu quelque part que la Chartreuse était en fleurs. Je ne contredirai pas mais celui qui a dit ceci a voulu vous ménager : il n'a pas tout dit. Pâquerettes, coucous, nivéoles, hellébores, chatons de noisetiers dansent la ronde. Crocus, violettes et pervenches rivalisent de mauve, les jonquilles resquillent et l'arum d'Italie n'a fait aucun test avant de se pointer. Voilà, c'est dit, je ne suis pas du genre à ménager qui que ce soit. Mais, hors de question d'encourager cette exubérance insouciante et inappropriée ! C'est comme si chacun prenait ses aises au Paradis avant que le jugement dernier n'ait eu lieu.

Aussi, ai-je pris la décision de me rendre dans des sphères plus hautes aux confins de l'Ubaye et aux portes du Mercantour. Route de la Cayolle : le crux de la sortie est vite atteint. Car si le début de la course se situe à une altitude qui, en Chartreuse, est peu ou prou celle d'arrivée, on y monte certes par lévitation motorisée mais aussi sous une lapidation en règle. S'en sortir indemne ne nécessite aucun talent particulier, juste beaucoup de chance.

Le regretté Cabau et son collègue Galley disent : « le vallon de départ, assez plat mais flanqué de versants raides et austères débouche sur un vaste cirque paisible et ensoleillé ». Ça me va. Je chausse aux Cordiers, dernier hameau de Bayasse. Je sais que le vallon s'étire longuement jusqu'à la Cabane de la Moutière. J'ai gagné 300m au bout de 4,25 km, suis presque étonnée du résultat tant c'est plat, mais pas austère pour deux sous. Ensuite, c'est moins  plat mais guère plus raide. Mais je me dis, si c'est une cime, même Plate, ça va quand même finir par monter, on n'a jamais vu une cime au milieu de la Beauce !

A mes pieds ont été jetés tous les diamants du monde ; entre les petits mélèzes, c'est de la moire inondée de lumière. Je regarde mes skis avec attendrissement. Une fois de plus, ils vont me mener là où mes pieds n'iraient pas sans eux. Objets inanimés avez-vous donc une âme, etc....Bon, ben je vous conseille de vous animer davantage !

Après le vallon de Moutière, j'enquille celui de la Braissette. Les lacs du même nom n'ont pas l'air de savoir que la fin du roupillon est proche. Je vise la Baisse de la Plate (ici les baisses sont en-haut, comprenne qui pourra). Je laisse au N la Tête du Laup laquelle aurait peut-être valu que je me la paye. Mais non, moi je suis venue pour du S, pour la Cime de la Plate qui s'atteint assez platement, j'avoue.

Je goûte le sommet à sa juste valeur et plonge mon regard en contrebas sur le vallon de la Sanguinière où je suis censée me jeter. La Tête de la Clape se paye la mienne me voyant zigzaguer précautionneusement entre les rochers émergents de la crête E. Mais voici le col de la Cime de la Plate. Le panneau indicateur dresse sa tête à lui hors de la neige.

Ensuite, que du bonheur : une pente S décaillée comme j'aime, un tantinet trop mais ne faisons pas la difficile, me tend les bras. Puis je longe le Vallon de la Sanguinière par sa rive D. Je laisse la Cabane de la Sanguinière à main G et dévale le ravin de la Sanguinerette par sa rive D. Le fond du Vallon du Bachelard vient trop vite et le retour à Bayasse ne se fait pas attendre non plus.

Quand je pense à toutes ces classiques des Alpes du Nord où le randonneur se trouve au coude à coude avec ses pairs pour prendre la montagne à bras le corps, tandis qu'ici, vous pouvez parcourir 17km sans rencontrer quiconque et c'est la montagne qui vous prend dans ses bras.....

j'ai vu plus austère...
cabane de la Moutière
quand la glace tire la langue
vue vers Restefond
même vue prise vers la Baisse de la Plate
sommet
vue vers la Tête de la Sanguinière
au col de la Cime de la Plate

Commentaires

Gemitaut, le 25.02.21 20:10

Ahhh Taramont par chez nous !
Bienvenue sur nos pentes plates et peu fréquentées 😉 ....mais chuttt, tous les Chartroussins (j'écris comme il faut ?) vont débarquer 😯

moumoune, le 25.02.21 20:17

Bonne initiative, de partir vers le sud!
Ici la neige sera de plus en plus dure avec le retour d'un temps plus froid, et pas de renouvellement du manteau annoncé!
Demain, renonçant à la neige, je vais voir si la rose... (non pardon la nivéole , la jonquille ou la pervenche)...est éclose...
Profite bien des neiges méridionales!

G
gerard06, le 25.02.21 20:31

Magnifique description poétique, vivement la prochaine !

Ferski, le 25.02.21 20:53

Un temps printanier, qui donne bien des idées d'évasion, bienvenue dans le S 😉

Den's, le 25.02.21 21:19

Belle incursion dans les Alpes tranquilles ! 🤣

J
jfs73, le 25.02.21 22:00

Bien loin de la vallée du Guiers 😮

L
LuFrap, le 25.02.21 22:16

Quand on lit tout ces jolis mots on en rêve de cette montagne qui nous tend les bras ! Merci pour cette description fleurie 🙂
Je voulais en profiter pour te demander si tu avais des clichés plus zoomés sur le Cimet, on en devine le bout dans la 6. !
Très bonne soirée à toi !

Olivier-R-, le 26.02.21 14:23

Plus au sud, c'est bien aussi!

T
taramont, le 26.02.21 21:52

@gérard mitaut, Ferski ; même si virtuel, l'accueil des sudistes fait chaud au coeur ; qu'ils sachent qu'ils seraient mêmement accueillis en Chartreuse s'ils voulaient bien se donner la peine de vouloir y venir 🙂
@moumoune ; j'attend un CR sur l'actualité floristique de Savoie 😉
@Den's : vous nous en faites si souvent l'article 😉
@jfs73 : le voyage en vaut la peine 🙄
@LuFrap : vous avez eu ma réponse, j'attend maintenant un beau CR du Cimet 😉
@Olivier-R- : plus au S ? mais c'est encore plus plat, c'est la plage 🤣

genepy04, le 28.02.21 20:59

La prochaine fois, il faudra aussi passer par le Haut Verdon 🤣 🤣 🤣

T
taramont, le 28.02.21 22:03

ah genepy04, comme j'aimerais pouvoir être partout !!!

Cette sortie