ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Haut Giffre - Aiguilles Rouges > Promenons-nous sous Pormenaz...

Promenons-nous sous Pormenaz...

Massif : Haut Giffre - Aiguilles Rouges
Départ : Plaine Joux (1360 m)

Topo associé : Pointe Noire de Pormenaz, Tour et 2 sommets de Pormenaz

Sommet associé : Pointe Noire de Pormenaz (2323 m)

Orientation : T

Dénivelé : 1500 m.
Ski : 2.1

Sortie du samedi 20 février 2021

Rémo Barbaruli, runcec

Conditions nivologiques, accès & météo

Plus chaud et beau qu'au Texas, pas de vent contrairement à plus au sud
Etat de la route : dégagée Altitude du parking : Plaine-Joux
Étonnantes... très peu de croûte sauf sous le sommet de la Pointe Noire NW, faces sud en cours de transformation, mais encore de grandes sections avec de la neige froide agréable à skier.

- face SE : entre transfo et poudreuse selon les micro-orientations, 4*, lourde vers 1800
- face W : grandes sections avec 10 cm de neige poudreuse froide, transfo dès qu'on voit le soleil
- couloir de la Chorde : entre transfo au soleil et dure à l'ombre, mais c'est une vraie piste noire avec tous les passages précédents

Altitude de chaussage (montée) : Plaine-Joux
Altitude de déchaussage (descente) : Plaine-Joux

Activité avalancheuse observée : coulées dans les faces S vers les Fiz

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu (par Rémo Barbaruli)

Plaine-Joux > Pormenaz > face SE 1800 m > Pormenaz > couloir de Chorde > Plaine-Joux
Le printemps c'est sympa mais ça fait mal à la gueule... Le réveil sonne beaucoup trop tôt, est-ce qu'on veut vraiment ça ? Ou c'est juste pour poster des belles photos ? Ou plutôt, parce que si on reste à la maison (comme aujourd'hui), on va se demander toute la journée ce qu'on fout là ?

Bon, avouons-le, c'est une question qu'on s'est posée aujourd'hui aussi.

Parmi les premiers à Plaine-Joux, on part la fleur au fusil. Pour une raison que j'ignore je m'étais auto-convaincu qu'on partirait du Lac Vert. Du coup, têtu comme je suis, on *descend* au Lac Vert. Et bim, 100 m de dénivelée en plus ! Mais qu'est-ce qu'on fout là ?

Quand on rejoint le chemin normal (et interdit) on retrouve la "foule" : une fille seule, deux gars qui tracent vite et remontent le couloir de la Chorde. Du coup, on prend par le goulet du Souay, amis des boules et des coulées de boue gelée, vous êtes les bienvenus. Et Cec se demande vraiment ce qu'on fout là...

Passé le goulet, ça déroule tranquillement, juste il y des traces de montée partout. Enfin je dis de montée mais certaines descendent autant qu'elles montent, il va falloir réduire l'usage des substances illicites dans la Yaute, hein ! On opte pour une trace qui débouche au NE de la Pointe Noire, pour se rendre compte que le sommet n'est pas atteignable depuis ce point. Pas grave, le plan est de faire le tour par le SE et remonter au point 2289. On plonge donc dans la face SE, en très bonne neige transformée et poudre parfois, jusque vers 1800 où la neige devient plus lourde. Et là, on se retourne pour voir que la pente sous le point 2289 est ravagée par une coulée, ça ne donne pas super envie de la remonter... Mais qu'est-ce qu'on fout là ?

Allez, on remet les peaux pour faire demi-tour, on aperçoit deux traces au loin : une de ski, l'autre j'affirme à Cec que ce sont des traces de chamois. On rejoint laborieusement (ça chauffe) la trace de ski, qui rejoint l'arrête de Rochy, et quand nos prédécesseurs ont chaussé les crampons pour poursuivre sur cette arrête effilée, j'admets que la trace de chamois est bien une trace de skieurs... Mais qu'est-ce qu'on fout là ?

On rejoint ladite trace, on remonte (laborieusement, je l'ai déjà dit ?) à Pormenaz, et on entame une belle descente jusqu'au couloir de la Chorde, en conditions moyennes.

Puis on prend le chemin officiel (et interdit) pour rejoindre Plaine-Joux : purée que c'est plat et long ! Mais qu'est-ce qu'on fout là ?

Arrivée à Plaine-Joux, c'est Disneyland : des gens partout, enfants et adultes en luge, skis et autres objets glissants, les bars servent à emporter, on se dit que ce serait sympa d'y boire un coup et soutenir les locaux. Mais après trop d'attente dans une file avec les masques, on se demande ce qu'on fout là et... on se casse !

Ne nous méprenons pas, c'était une belle journée, plutôt du bon ski, loin de la foule, pourvu que ça dure !

au-dessus du goulet du Souayau-dessus du goulet du Souay
traces... traces...
vers le lac de Pormenazvers le lac de Pormenaz
la Verte, noirela Verte, noire
face SEface SE
petit point skiant dans les grands espaces...petit point skiant dans les grands espaces...
remontée vers l'arête de Rochyremontée vers l'arête de Rochy
deuxième montée à Pormenaz, fait chaud !deuxième montée à Pormenaz, fait chaud !
quelques pas et je marche sur le Mont-Blancquelques pas et je marche sur le Mont-Blanc
Mont-BlancMont-Blanc
dernière descente, SW au débutdernière descente, SW au début
dernière descente, encore du bon skidernière descente, encore du bon ski
couloir de la Chordecouloir de la Chorde
encore un peu de jambes pour le couloir (et le long chemin jusqu'à Plaine-Joux)encore un peu de jambes pour le couloir (et le long chemin jusqu'à Plaine-Joux)

Commentaires

P
pollo, le 21.02.21 17:15

"goulet du Souay, amis des boules et des coulées de boue gelée"
Où est la photo ? Les boules n'étaient pas aussi esthétiques que celles du Grand Som ?

J
JulBont, le 21.02.21 19:26

Rando pour le moins esthétique !

C
chaouen, le 21.02.21 19:31

Juste un pti conseil pour éviter de se dire un « qu’est ce qu’on fout là » de plus 😉 :quand tu es en bas de la chorde, vaut mieux remettre les peaux et rejoindre les pistes via les ayeres d’en haut. Arrivé à barmus, tu vas au resto de chez Phil et tu finis avec un thé ou une ptite sturmbio (à emporter bien sûr ...) par un pti coucher de soleil sur les Aravis depuis le haut des pistes et ca compense les aléas: soit de la longue traversée depuis moede, soit des coulées degueu des argentieres mais surtout ça t’evite la session « pas de patineur » jusqu’à plaine joux/Disneyland par la piste du châtelet. Sinon effectivement c’est une belle option en supplément le versant du plane....mais après on s’dit « qu’est-ce qu’on fout....sur les classiques.... 😉 »

R
Rémo Barbaruli, le 21.02.21 20:22

@pollo : j'en ai des photos de boules, je t'envoie ça en mp !
@JulBont : merci ! (mais celle d'aujourd'hui avait un rapport esthétisme / effort bien supérieur !)
@chaouen : excellent (commentaire et conseils), j'ai bien ri, merci !

T
taramont, le 21.02.21 21:46

Il y en a d'autres qui ont dû se dire aujourd'hui "Qu'est-ce qu'on f....là ?" quand ils n'ont pas trouvé la "fille seule" annoncée dans le récit. Sinon, les photos N/B sublimes 🙂

Cette sortie