ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Les pics de la valloire

Les pics de la valloire

Massif : Belledonne
Départ : Le Grand Thiervoz (Le Cley) (998 m)

Topo associé : Pic de la Grande Valloire, face SW en bouclette

Sommet associé : Pic de la Grande Valloire (2887 m)

Orientation : T

Dénivelé : 2385 m.
Ski : 4.2

Sortie du jeudi 11 février 2021

Timhugot

Conditions nivologiques, accès & météo

COuvert le matin, puis grand soleil. Brouillard à 1700m dès 13h.
Etat de la route : Déneigée Altitude du parking : 999
1600 - 1800 : Neige fraiche de la veille, légère entre les sapins
1800 - 2755 : Légère croute sur la couche d'hier. Croute qui se casse à la montée et à la descente, pas embêtante.
Face SW du pic de la Grande Valloire : Poudreuse un peu soufflée très agréable à skier
Couloir SW du pic séparant les deux valloire : Poudreuse en cours de transformation, très bonne ! Un zip en haut ou la couche était moins épaisse jusqu'à découvrir la couche glacée de neige et de sable du Sahara

Altitude de chaussage (montée) : 1600
Altitude de déchaussage (descente) : 1600

Activité avalancheuse observée : Une ancienne coulée sur le glacier d'Arguille, sinon RAS tout est resté stable.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu


Les yeux rivés sur la météo depuis lundi dernier, j'avais coché ce jeudi pour poser la journée de récupération au vu du soleil annoncé ! C'est donc tout joyeux que je me réveille de bon matin. En ouvrant les volets, malheur ! Le plafond de nuages bas ne s'est pas envolé dans la nuit. Peu importe, il doit faire beau, j'ai mon jour, alors autant en profiter !

Direction donc la Grande Valloire. Depuis quelques années j'ai ce sommet en tête, sans avoir encore pu m'y rendre. Au parking à 7h15, personne, seule ma voiture est la pour réchauffer l'atmosphère finalement pas si froide qu'annoncée. Les sous gants s'en vont vite des mains pour réussir à respirer un peu, lors du long portage habituel au départ du Cley.
550m plus haut, je peux enfin chausser. La couche de neige fraiche de la veille est conséquente mais pas si fatiguante à tracer finalement. Après quelques divagations j'arrive aux chalets, décide de traverser le torrent de la Valloire un peu plus loin, après avoir malencontreusement dérangé 2 chamois en train de prendre leur petits déjeuner tranquille. A ce niveau changement de neige avec une croute fine qui apparait et restera présente jusqu'au sommet du glacier d'Arguille.
Je poursuis donc vers le glacier d'Arguille, qui présente une grosse coulée ancienne en son centre. Après réflexions et aucun signe contraire, je décide de la longer par la droite ou la pente est moins forte, puis de la traverser en haut pour rejoindre le haut de la combe qui s'aplanit. Entre temps j'aperçois deux personnes derrières suivant ma trace, mais trop loin pour les attendre.

Derrière le col et enfin au soleil, les accumulations sont bien grosses. Pas de problèmes cependant, l'arête est bien dessinée et se suit bien, malgré des alternance entre endroits ou les crampons mordent sous 10cm de neige fraiche et d'autres caché derrière des rochers ou je m'enfonce jusqu'à la taille. Mais bien abrité sous mes rochers je me sens assez tranquille.

L'arête finale est magnifique, le sommet tout petit et ça plonge fort versant Est. Le temps de m'installer pour la pause pique-nique, voilà qu'un copain arrive... au sommet du rocher d'Arguille. Bonjour de loin (je ne sais pas qui tu es mais j'imagine que le couloir SW devait être monstre bon !).

La face SW directe est toute glacée, avec la neige du sahara qui ressort. Direction donc l'entrée normale, qui permet après avoir testé la neige de se lâcher. Je rejoins les traces des 4 personnes s'étant arrêtées au col. Sur la descente, au niveau du lac blanc, une trace est faite vers le col de la Valloire. J'avais repéré le couloir SW du pic séparant les deux Valloires en montant qui avait l'air bon, donc c'est parti !

Montée efficace au soleil en évitant les pentes les plus raides, mais idem ici rien ne bouge lors de mon passage. Vu d'en haut, le couloir est magnifique.
Et vu de la neige, il l'est aussi ! Départ prudent en s'écartant pour faire partir les purges, qui resteront petites. Arrivée dans le couloir lui-même il est temps de laisser filer et d'agrandir les courbes. Tout est englouti malheuresement trop vite, retour aux chalets de la grande Valloire et puis finalement redescente dans le brouillard qui est monté dans la journée.


Commentaires

Cette sortie