ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Chartreuse > Grand Manti - Skiing in the rain avec les grands du monde d'avant

Grand Manti - Skiing in the rain avec les grands du monde d'avant ⭐⭐⭐

Massif : Chartreuse
Départ : Les Varvats (1042 m)

Topo associé : Grand Manti, depuis les Varvats

Sommet associé : Grand Manti (1805 m)

Orientation : NW

Dénivelé : 800 m.
Ski : 2.2

Sortie du mardi 02 février 2021

MiRo

Conditions nivologiques, accès & météo

Pluie fine toute la matinée Plafond à 1900m
Etat de la route : noire Altitude du parking : 1043
Portage jusqu'en haut du premier raidillon
Manteau imbibé en forêt
A partir de la prairie (1500m) couche de 20cm gorgée d'eau sur fond dur > mauvaise cohésion. J'ai testé et fait partir une plaque dans une contre-pente depuis le haut.

Altitude de chaussage (montée) : 1100
Altitude de déchaussage (descente) : 1100

Activité avalancheuse observée : Grosse coulée récente qui a traversé la piste à 1100m, quelques arcosses emportés

Skiabilité : 😟 Médiocre

Compte rendu


Petit-déjeuner. La radio débite les nouvelles du matin : prolongement d'un mois de la trêve hivernale, RSA et SDF sont désormais au coude à coude. Déprimant. En parlant de trêve hivernale, pourquoi ne pas justement aller constater les dégâts de la débâcle en cours, histoire de connaître la couleur du fart de la semaine prochaine.

La mission étant d'importance, je rameute la bande des anciens. Charles, Elisabeth, Joseph et Jules répondent présents. Dwight est en pleine armistice, il décline à regrets (dit-il) l'invitation.
Les Varvats. Mais pourquoi donc les reines droppes kippe folline on maï aide ? C'était pas prévu comme ça sur Météo Bidule et son modèle AROME fruits de la passion. Face à ces conditions météo défavorables, Jules, en bon tribun, lance le débat : “Je poursuivrai ma chance jusqu’au fond de l’eau.”
Charles lui répond du tac au tac : “La difficulté attire l’homme de caractère, car c’est en l’étreignant qu’il se réalise lui-même.”
Elisabeth, ravie de ce crachin londonien si familier, propose une cup of tea. Je décline, le cup of tea c'est pas vraiment ma tasse de thé.
Je lance un vote. Joseph s'autoproclame assesseur, arguant que “Ce qui compte ce n'est pas le vote, c'est comment on compte les votes.” Verdict : 5 votants, 8 pour, 1 abstention, 0 contre. C'est parti !

Passés sans trop d'encombre les innombrables obstacles dans la forêt (avalanche de la veille, arbres en travers, rochers, absence de neige) nous débouchons enfin sous l'Alpette de la Dame. La neige est lourde, collante, quelques plaques sont parties dans les contre-pentes les plus raides, suite à l'affaissement de la corniche. Une discussion s'impose.
Jules, inspiré: “Le danger que l'on pressent, mais que l'on ne voit pas, est celui qui trouble le plus.” (Avec sa barbe blanche et sa voix chantante, je lui trouve un air de Werner Munter, la méthode 3x3 en moins.)
Charles balaie aussitôt l'argument : “Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul.”
Joseph rajuste sa moustache avant de déclarer solennellement “La mort d'un homme est une tragédie. La mort d'un million d'hommes est une statistique.”
Ce qui semble offusquer Elisabeth : "Enfin Joseph, ne nous prenons pas trop au sérieux. Aucun d'entre nous n'a le monopole de la sagesse."
Je propose qu'on continue prudemment, en se tenant éloignés des contre-pentes.

A mi-prairie, les reliefs d'un carnage festin tout frais nous interrogent. Un Tétras-lyre gît au milieu de ses plumes éparpillées, il a les pectoraux déchiquetés. Aucune trace de pas dans la neige aux alentours.
Elisabeth : "O my God !"
Joseph : "La mort résout tous les problèmes. "
Jules : “L’expérience, voilà le maître en toutes choses.”
Charles : "Je vous ai compris", et il allume son 18ème joint.
Je suggère que nous nous trouvons face à une victime du réchauffement climatique. Le redoux des derniers jours aura fait sortir de son trou ce tétras-lyre, faisant l'aubaine d'un rapace, aigle royal probablement. 

J'arrive à convaincre les anciens de pousser jusqu'au tunnel du Trèfle, merveille locale et excellent plan B en cette matinée de neige mi-collante, mi-bottante. La chance est au rendez-vous, une femelle chamois et son éterlou y sont abrités. Je fais part de mon émerveillement, je n'aurais jamais cru une telle rencontre possible.
Jules : “Les hommes croient ce qu'ils désirent.”
Charles : “La fin de l’espoir est le commencement de la mort.”
Joseph propose l'abrogation des droits du peuple. (Mais t'es complètement hors sujet Joseph !?)
Elisabeth : "O my God !"  (Je ne saurai jamais si c'est une réponse à Joseph ou un émoi à la vue des chamois). Je rate une ou deux photos avant de dépeauter, et ainsi signifier la descente. Il pleut toujours.

Les Varvats. Mission accomplie, ce sera fart jaune la semaine prochaine si rien ne change d'ici-là. Je ne peux échapper à une dernière cup of tea d'Elisabeth.
Joseph, moins fringuant qu'au départ : "Y'a l'taf !"
Elisabeth : "But ... on y est arrivé !"
Charles : “Il n’y a que les arrivistes pour arriver.”
Jules, triomphant : "Veni, vidi, vici".

Je raccompagne mes acolytes à leurs pénates, me jurant de ne plus les sortir avant quelque temps, leur conversation m'est trop ennuyeuse.

Objectif en rêve (Sky replacement Topshop)Objectif en rêve (Sky replacement Topshop)
En forêt à 1100m
En forêt à 1100m
Objectif en vueObjectif en vue
Zone de tranquillité du Tétras-Lyre ?Zone de tranquillité du Tétras-Lyre ?
les crêtes du Grand Mantiles crêtes du Grand Manti
Coucou c'est nousCoucou c'est nous
Au loin l'arche de la Morille, mais ce n'est pas la saisonAu loin l'arche de la Morille, mais ce n'est pas la saison
Désolé pour le dérangementDésolé pour le dérangement

Commentaires

J
jpc, le 02.02.21 18:11

Photo 4 : commentaire opportuniste 🤣 .
PS: la conversation de tes acolytes ne m'a pas ennuyé, mais garde-les : j'ai bu assez de thé.

J
jeanluc, le 02.02.21 18:14

A défaut de bon ski, un beau récit... 😉

T
taramont, le 02.02.21 18:42

les coqs c'est un peu comme les randonneurs qui ne sortent pas au bon moment : n'ont pas tous la même chance ; photo 6 extra, mais, je ne savais pas qu'à 22h59 on y voit aussi bien ! mais pourquoi cette photo 1 ? il y a des nuages menaçants de beau temps, ça gâche tout - merci d'avoir enrichi nos recueils de citations (bien que Charles me contredise insolemment) et de nous avoir raconté une si jolie histoire 🙂

R
rhododendron, le 02.02.21 20:51

Encore un Miráge !?

F
fredo73, le 02.02.21 22:18

Merci de courageux et rigolo recit... :-)

Cette sortie