ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Matériel & techniques > Couteaux et accident

Couteaux et accident


Aller à la page : Précédente 1 2 3

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
Pierre
- Le 29/03/2018 11:18

+1 avec jeff69...
Il faut d'abord la bonne largeur de couteaux...pour ma part, on m'a vendu des couteaux ATK de 110 de largeur pour 96 au patin aux vieux campeur..je précise que j'ai des pum guide... résultat, cassé des la première sortie, car trop larges, et en plus neige trop dure dans un chemin en devers...j'ai sorti les crampons et Dre dans le pentu...j'ai racheté des dynafit 100 mm et plus de soucis depuis 5 ans..je fais juste attention à la dureté de la neige avant d'utiliser les couteaux...on est parfois plus à l'aise en crampons...
Pour terminer, je suis ingénieur mécanicien, et quand je vois le peu de matière près des rivets, ça ne m'étonne pas que ça cassé facilement des un effort de travers et un peu important...pour le cas cité au début de ce post, ça a l'air différent, au niveau de la zone de cassé et aussi la casse de la monture...il a du y avoir un porte à faux et un appui pas normal faisant bras de levier et induisant un effort trop important....merci en tout cas du retour...je me mefierait d'avantage...bon rétablissement

B
bens
[712 posts] - Le 29/03/2018 11:26

cmanu a dit :vos problèmes viennent peut être parce que vous gardez les cales de montées quand vous mettez les couteaux?
Je ne vois pas le rapport, l'effort me parait encore plus important quand tu n'as pas les cales...


cmanu a dit :de mémoire fabio meraldi, ancien champion de ski alpinisme, dans son livre, disait qu'en tant que professionnel, quand il emmenait des clients, c'était crampons direct pas d cales
Et quand tu as deux kilomètres de devers avec alternance de neige meuble et de neige béton sans accroche ? Tu te tapes les deux kilomètres en crampons ? (de travers...), bonjour l'efficacité et bonjour les guiboles 😉

C
cmanu
[948 posts] - Le 29/03/2018 13:57

bens : parce que si tu n'a pas les cales, la chaussure plaque le couteau sur le ski ce qui limite les efforts en torsion, effort pour lequel le couteau n'est pas fait, et ton couteau rentre mieux dans la neige dure et tient mieux.

jeff69
- Le 29/03/2018 21:07

@ Cmanu
Non, le fait de mettre les cales ne fait pas forcer davantage le couteau: la semelle le plaque avec comme sans cales et s'il fait la bonne largeur, la dent avant, qui est la plus longue, prendra appui sur le flanc du ski latéralement.
Et au contraire, pour ne pas risquer de forcer sur l'axe si la neige est très dure, il faut justement utiliser les cales pour moduler l'enfoncement du couteau (c'est ainsi que si j'ai un ruisseau gelé à traverser ou un chemin tout gelé en sous bois à remonter et que je ne veux pas tout péter (ni enlever les couteaux), je mets les cales (et parfois la plus haute de mes Radical) pour ce passage, quitte à marcher les genoux en avant.
Je n'ai jamais cassé un couteau ni même commencé à en tordre un (combien d'années de randos... voyons... 43 ans 🙁 ...). Les problèmes de casse cités ici sont tous consécutifs à une mauvaise configuration et/ou utilisation, qui est accentuée par le fait que les skis se sont considérablement élargis alors que les entraxes de vis sont restés les mêmes, à pu de choses près.
Ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain, les couteaux sont de remarquables outils de progression, ils permettent d'aller très vite dans les longues traversées, de monter en biais en progressant en escalier dans des zones étroites voire droit dans la pente (comme en Norvège), et laissent sur place ceux qui pensent s’enorgueillir de ne jamais les utiliser et qui zippent tous les deux pas ou n'osent pas sortir de la trace.
Évidemment, la paire de crampons (alu largement suffisants) va prendre le relais dès qu'il le faudra, notamment en fonction de l'exposition (je les ai souvent mis pour la première pente du Sorbier, sans aucune honte).
Gardons-nous des jugements définitifs et bon ski!

P
Pi3rrot
[194 posts] - Le 29/03/2018 21:08

cmanu a dit :vos problèmes viennent peut être parce que vous gardez les cales de montées quand vous mettez les couteaux?

de mémoire fabio meraldi, ancien champion de ski alpinisme, dans son livre, disait qu'en tant que professionnel, quand il emmenait des clients, c'était crampons direct pas d cales

Je vais finir par passer pour un dogmatique mais perso je ne mets jamais les cales ^^ une bonne trace c'est une trace où on a pas besoin de les mettre ! (sauf cas particulier genre mec très en forme qui veut se faire du mal bien sûr)
Encore un gros piège à débutants... et la raison pour laquelle certains n'arrivent pas à mettre les skis à plat (et donc se sentent obligés de mettre les couteaux). Tout est lié 🙂

P
Pi3rrot
[194 posts] - Le 29/03/2018 21:16

jeff69 a dit :> ceux qui pensent s’enorgueillir de ne jamais les utiliser
> ceux qui zippent tous les deux pas ou n'osent pas sortir de la trace.

Ce ne sont pas les mêmes ;)
jeff69 a dit :Gardons-nous des jugements définitifs !
Gardons-nous aussi des fausses bonnes solutions ! Il y a quelques mythes à déconstruire qui ont la peau dure !

jeff69
- Le 29/03/2018 22:41

On parle de couteaux ou on parle de cales? 😮

C
cmanu
[948 posts] - Le 30/03/2018 09:59

jeff 69 pi3rrot : erreur d'ecriture de ma part, meraldi dit crampons direct, pas de couteaux.

jeff69 : tu ecris
Non, le fait de mettre les cales ne fait pas forcer davantage le couteau: la semelle le plaque avec comme sans cales et s'il fait la bonne largeur, la dent avant, qui est la plus longue, prendra appui sur le flanc du ski latéralement.
Et au contraire, pour ne pas risquer de forcer sur l'axe si la neige est très dure, il faut justement utiliser les cales pour moduler l'enfoncement du couteau (c'est ainsi que si j'ai un ruisseau gelé à traverser ou un chemin tout gelé en sous bois à remonter et que je ne veux pas tout péter (ni enlever les couteaux), je mets les cales (et parfois la plus haute de mes Radical) pour ce passage, quitte à marcher les genoux en avant.

tu te contredis, tu dis que la semelle plaque le couteau avec ou sans cales mais tu mets les cales quand tu veux pas forcer sur les couteaux !

il y a 40 ans avec les fix peltz tu pouvais mettre les cales avec les couteaux ça changeait rien, depuis les couteaux mobiles, et surtout avec des fix type diamir, si tu veux que les couteaux servent, il ne faut pas mettre les cales.

P
Pi3rrot
[194 posts] - Le 30/03/2018 10:33

jeff69 a dit :On parle de couteaux ou on parle de cales? 😮
Les deux ! Zipper en cales amène les gens à les enlever pour mettre les couteaux. Alors qu'il suffisait de ne pas mettre les cales du tout pour monter tranquillement et sans couteaux...

Aller à la page : Précédente 1 2 3

Connectez-vous pour poster
Pour soutenir Skitour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER