ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Neige & avalanches > A propos du Hors Série Avalanches 2015

A propos du Hors Série Avalanches 2015


Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 5 ... 12 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
N
NULL
[712 posts] - Le 02/01/2016 09:09

baroudeur a dit :Maki a dit :Est-ce que ce truc s’achète en ligne quelque part?
http://www.journaux.fr/montagnes-magazine-hors-serie_histoire_art-et-culture_177436.html 🙂


Si tu ne voulais pas forcément la version papier : http://www.montagnes-magazine.com/edition-numerique

le fab
- Le 02/01/2016 10:26

lu en entier (c'est rare de lire un mag entier)
très très interessant

juste un point que tu as juste abordé et qui me questionne :
l'année dernière le manteau neigeux était globalement pourri (couches fragiles importantes à presque toute altitude et dans tous les versants) a cause d'un début d'hiver peu enneigé.
il y a (donc) eu beaucoup d'accidents mortels sur le début d'hivers (janvier)
il y a eu aussi des jours à risque 2 dans le BRA (= risque limité) durant cette période (ce qui de mémoire avait interpellé ici, avec pas mal de posts mettant en cause les BRA)
ma question : comment le risque du BRA peut il redevenir limité dans une période ou toutes les faces sont kafies de couches fragiles (épaisses à priori, et pas encore "profondément enfouie") ?

A
Alain_Duclos
[674 posts] - Le 02/01/2016 11:15

le fab a dit :comment le risque du BRA peut il redevenir limité
Ah, excellente remarque !
- Une petite réserve, avant tout, sur la correspondance entre l'indice du BERA et la réalité du terrain (mais c'est un autre histoire 😯 )
- J'ai introduit (ou rappelé) le concept de "neige nouvelle" pour ça 😎
Même si une couche fragile existe, enfouie mais peu profonde, elle n'est pas toujours active. Si la neige au dessus, issue des précipitations ou du transport par le vent, n'est là que depuis "quelques" jours, il y a un fort risque de départ de plaque. Si cette neige est en place depuis plusieurs semaines, ça marche beaucoup moins, alors que la couche fragile est toujours là 😮
C'est le processus de stabilisation, sur lequel il n'y a pas consensus et qui semble ne pas fonctionner pareil selon les contrées.
C'est pourquoi l'observation de couches fragiles enfouies n'est pas nécessairement incompatible avec un risque 2 😉

senhal
- Le 02/01/2016 11:41

le fab a dit :l'année dernière le manteau neigeux était globalement pourri (couches fragiles importantes à presque toute altitude et dans tous les versants) a cause d'un début d'hiver peu enneigé.

A priori c'est la même chose cette année avec la nouvelle neige qui est en train de tomber. Je ne sais pas ce qu'a observé Alain ou ceux qui sont allés skier?

rominet
- Le 02/01/2016 13:46

Un hors série fort intéressant;
une question me taraude cependant !!!, au sujet des interférences liées au développement tous azimut du numérique ( notamment par les ecrans tactiles), que l'on ne peut pas toujours éteindre; alors que l'on reconnais les vertus d'inocuité de l'analogique.Comment peut on dire que le retour à l'analogique serait catastrophique, alors qu'il reste la seule solution recommandée dans les cas difficiles.Au point de conseiller l'achat d'appareils numériques ( les plus rapides dans les cas simples)qui permettent de revenir à l'analogique , le plus efficace dans les cas difficiles,notamment avec un téléphone allumé en attente d'une réponse d'une demande de secours.La différence de compréhension du fonctionnement est elle insurmontable par un skieur ordinaire ( quadra technofile à priori 😉 )ou bien est ce une décision marketing oubliant que le matériel simple , rustique et protégé des informations parasites est toujours le plus fiable en situation perturbée. 🙄
Un DVA n'est pas une game boy!!

E
Etienne-H-
[3286 posts] - Le 02/01/2016 14:24

Bonjour Alain,
numéro acheté ce matin et feuilleté entre la poire et le dessert: une bonne lecture en perspective qui coïncide avec l'arrivée de la neige. Ce travail me semble remarquable à première vue 🙂 , et je ne doute pas que la découverte de chaque article confirme cette impression!

D
DavidS38
[114 posts] - Le 02/01/2016 15:29

où pouvons nous se procurer le n° ?

Fred
- Le 02/01/2016 15:40

Acheté ce matin !
J'ai déjà lu 10 pages et je me demande comment je vais faire pour digérer toutes ces informations.
J'espère qua ça me servira concrètement sur le terrain !

Je recommande chaudement cet achat...

Pour l'instant, je dois avouez que le 1er article déconcerte largement ! Je me demande comment réussir à utiliser les 2 modes de pensées de manière efficace et surtout avec du recul sur le terrain.

Attendons de lire la suite... Je pense qu'elle sera aussi instructive.

Merci pour le partage de connaissances et de point de vues.
Fred

A
AlexR
[92 posts] - Le 02/01/2016 16:20

Je viens de lire le hors série qui est très bien fait mais fait vraiment relativiser sur mes connaissances d'une part et d'autre part sur le côté "aléatoire ou complexe" des avalanches (exemple de l'avalanche de Schwarxtor).
Je me rends compte que je préparai sûrement mieux mes sorties quand je vivais en Corse et disposai de peu d'informations de terrain (pas de skitour,etc). J'étais plus vigilant aux conditions météorologiques.

Du coup, je me dis qu'une petite formation ne me ferai pas de mal.
Avez-vous des formations à me conseiller en sachant que j'ai déjà des bases et que je pratique depuis une douzaine d'années?
Merci

D
davidg
[1198 posts] - Le 02/01/2016 18:20

David SAVOYE a dit :où pouvons nous se procurer le n° ?

Chambery ou Pontcharra.

M
Miko
[363 posts] - Le 02/01/2016 19:28

Merci Alain pour ce dossier qui est très très bien fait.
J'ai quelques questions:
-dans le tableau de définition du mode de vigilance, le paramètre "surcharge nouvelle" est différenciant si < 15cm ou > 40cm. Quid si on a 20 ou 30 cm ce qui peut arriver régulièrement ?
- le vent et d'une manière générale la météo du jour n'est pas pris en compte explicitement. J'imagine que ça l'est indirectement par l'intermédiaire du BRA, mais si la prévision météo est erronée, l'estimation du BRA le sera aussi probablement.
- le dossier démarre par une discussion et un article sur la prise de décision et l'intégration de l'incertitude. La méthode n’intègre ni la taille du groupe ni l'impact des facteurs humains, contrairement à la méthode 3x3. Quelle est la raison ? Le dernier article y fait référence, mais à lire l'auteur, on a l'impression que tu n'es pas fan des facteurs humains. Est-ce vrai et si oui, pourquoi ? Mon expérience personnelle m'incite au contraire à y attacher un grande importance.

Dernière remarque: y a-t-il une vision unifiée de comment enseigner la nivologie et de la gestion du risque entre l'ANENA, l'ENSA, la FFME et le CAF ? J'ai l'impression que chaque club, voire encadrant bénévole de son club, fait sa tambouille dans son coin. Bref, y a-t-il un moyen d'unifier cet enseignement pour que tout le monde, pro et bénévoles encadrant dans les clubs, aient la même approche et le même discours?

rominet
- Le 02/01/2016 20:22

davidg a dit :David SAVOYE a dit :où pouvons nous se procurer le n° ?

Chambery ou Pontcharra.

Il y en a plein à (supermarché C..) crolles

A
Alain_Duclos
[674 posts] - Le 02/01/2016 22:43

Miko a dit :le vent et d'une manière générale la météo du jour n'est pas pris en compte explicitement
Si : avec la neige nouvelle ! L'effet redoutable du vent réside dans son aptitude à accumuler la neige ici ou là, guère plus.

Miko a dit :si la prévision météo est erronée, l'estimation du BRA le sera aussi probablement
Bien sûr.

Miko a dit :on a l'impression que tu n'es pas fan des facteurs humains
Si, le sujet est fascinant. C'est pourquoi j'ai traduit Ian McCammon en français il y a plusieurs années. Mais je pense qu'il y a un "code de la route" à connaitre avant tout : ce sont les 6 paramètres simples.
C'est pour cela que j'ai présenté dans le magazine des sujets techniques qu'il faut connaitre, mais confié le début à Erik Decamp et Daniel Kahnement, puis laissé le mot de la fin à François Albasini pour les facteurs humains.
Miko a dit :y a-t-il une vision unifiée de comment enseigner la nivologie et de la gestion du risque
Pas encore semble-t-il, mais la démarche est en cours 😉

P
patEmbrun
[17 posts] - Le 03/01/2016 18:21

Merci pour ce très bon document M.Duclos,vous avez su allez à l'essentiel et j'ai enfin pu comprendre pas mal de choses.J'ai été rassuré ou préoccupé selon les pages vis à vis de ma pratique.Bien sûr je doit encore le relire pour mieux cerner certains points.
Pouvez vous me dire combien de temps doit-on attendre après une chute de neige fraîche pour avoir une stabilité du manteau?
Quand une couche fragile est recouverte par une chute de neige,au bout de combien de temps la cohésion entre ces 2 couches s'établit-elle(si elle s'établit)?
Bien sur si c'est trop long à m'expliquer,pouvez-vous me donner un lien qui peu m'aider.
Merci beaucoup de votre vulgarisation pertinente!

B
bens
[712 posts] - Le 03/01/2016 19:55

Miko a dit :Bref, y a-t-il un moyen d'unifier cet enseignement pour que tout le monde, pro et bénévoles encadrant dans les clubs, aient la même approche et le même discours?
Est-ce une bonne idée dans l'état actuel des connaissances ?
Je ne pense pas qu'il y ait une approche globale qui fasse vraiment consensus aujourd'hui et on constate que certaines notions évoluent encore rapidement.

Le "méthode unifiée" c'est un peu ce qu'a essayé de proposer Munter et ça n'a pas vraiment marché.
Il y a un autre suisse aujourd'hui (Dominique Perret) qui voudrait aussi imposer son "standard" au niveau international (http://www.ski-libre.com/infoskirando/interview/ista-formation-brevet-certification-ski-hors-piste-ski-rando-montagne-dominique-perret/#) et je ne pense pas qu'il soit sur la même longueur d'onde qu'Alain Duclos.

Donc on pourrait plutôt se concentrer d'abord sur ce qui fait consensus et l'Ensa pourrait faire le "juge de paix" sur le sujet... mais pour ce qui est d'une méthode globale je ne crois pas que les choses soient mûres, loin de là (si elles le sont un jour...)


Pas trouvé de version numérique de ce hors série sur le site et avec l'appli de Montagne Magazine. Quelqu'un sait si c'est prévu ?

Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 5 ... 12 Suivante

Connectez-vous pour poster
Pour soutenir Skitour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER