ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Blabla > Pour ou contre le CPE

Pour ou contre le CPE


Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 5 6 7 ... 10 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
S
seb
[74 posts] - Le 16/03/2006 16:21

Tof a dit :
Il n'y a pas besoin d'être fonctionnaires pour faire de la recherche même theorique.


Je suis assez d'accord, même si le fonctionnariat apporte une certaine liberté. Il y a tellement de vieux chercheurs ou moins vieux, souvent embauchés après la maîtrise, qui ne font plus grand chose, que ca fait peur. Environ 50% de la production scientifique est assurée par les précaires de la recherche (les doctorants) qui ne représentent que 10% à 20% des chercheurs. A mon avis ce n'est pas le fonctionnariat qui est en cause, mais l'impossibilité de faire autre chose dans ce pays! Il n'y aucune passerelle, donc un chercheur qui veut faire autre chose, he ben il ne peut pas (sauf démissioner) donc il glande dans son bureau.


Seb, un ex-chercheur qui cherche un nouveau boulot!

Tof
- Le 16/03/2006 17:24

J'ai des potes qui bosse aux USA sur des sujets fondamentaux dans des structures non-privés. Ils ne sont pas fonctionnaires, ont des bons salaires, des moyens pour bosser et surtout ne rentreront pas en France pour se trouver une place dans les dinosaures de la recherche public à la Francaise.

Tof : formé par la recherche dans un de ses dinosaures mais qui n'a toujours pas compris pourquoi il fallait à tout prix être fonctionnaire pour faire de la recherche fondamentale financée par l'état.
Peu de fonctionnaires de la recherche se préocupaient de savoir ce que devenaient les doctorants après qu'ils aient pondus leurs papiers.

P
Pierre*
[2757 posts] - Le 16/03/2006 17:47

Mic'hel a dit :Une comparaison politique france/suisse:

si un projet equivalent au CPE devait voir le jour en Suisse (via le parlement, il n'y a pas d'equivalent au 49.3 en Helvétie autant que je sache) et qu'il y ait une contestation comme en France, il y aurait tout simplement une collecte de signatures (50000 en suisse, un pays de 7 millions d'habitants) pour que le projet soit soumis au peuple (référendum). C'est l'expression de la démocratie DIRECTE (la VRAIE démocratie) helvetique.
Mais bon, dès que je parle à mes amis/collègues/connaissances français de changer de république et d'instaurer une democratie directe s'inspirant de celle qui existe en suisse, on me répond des trucs du genre "oui mais non, tu sais, nous, c'est pas la suisse ... blabla .. blabla.."

vu de suisse, c'est toujours "amusant" de voir ces français (j'en suis un moi-même) qui croient que la démocratie c'est élire son representant et fermer sa g... pendant la durée de son mandat. Pis après comme ils se rendent compte qu'on leur demande pas leur avis, ils vont manifester, font grève, occupent les universités ... Que d'energie perdue. Et quelle frustration ça doit être de n'avoir aucune prise sur la vie politique au quotidien...

Mais bon, en France on préfère ne rien changer et raler ensuite 😉

A part ça la poudre de la suisse centrale et des alpes vaudoises ces deux derniers jours était tout simplement sublimissime 😄


sauf qu'en Suisse le CPE il existe depuis longtemps et pour tout le monde. 2-3 mois de préavis et on peut te licencier sans avoir à le justifier, ce qui n'empêche pas le chômage d'être moins de la moitié de la France 😮 .

La démocratie directe c'est super (et ça marche plutôt bien en Suisse) mais ça nécessite que les citoyens aient un minimum le sens de l'intérêt général et voient un peu plus loin que le bout de leur nez.

Je suis français aussi 🤭 et pas toujours fier de l'être (des fois quand même 🤣 )

Tof
- Le 16/03/2006 17:55

>>>>mais ça nécessite que les citoyens aient un minimum le sens de l'intérêt général et voient un peu plus loin que le bout de leur nez.>>>>
C'est pas gagné en France où l'histoire s'est arrété à la révolution, à la lutte des classes et à se regarder le nombril.

C
clemmeche
[71 posts] - Le 16/03/2006 18:32

Emmanuel, moi aussi ce débat m'agace au bout d'un certain moment : ça plus de 2mois que je suis mobilisé contre. mais je ne pense pas qu'attaquer les gens directement (si ce n'est pas le cas je comprend qu'ils puissent quand même le penser!) fasse avancer le débat.
moi je vois aussi ce qui se passe autours : je ne pense pas que les employers de Nestlé aient été de mauvais employés , je ne pense pas qu'à Hewlett Packard les employé qui vont être virés soient des glandeurs. Seulement pour l'instant ce qui empêchent la (très) grande généralisation de ce phénomène en France c'est le code du travail, le CPE (comme le CNE) sont les premières passerels de destructions du code du travail: Si une entreprise à besoin de toi elle n'est pas oblgé de te prendre en CDI :elle te vire et hop! 3 semaine après elle te reprends en CPE: c'est légal, c'est mieux que de pas avoir de boulot, n'est-ce pas? et surtout si tu ouvres ta gueule on te vire : y a du monde derrière toi qui attends ta place.
Réflechissez aussi : le CPE permet aux entreprises de ne pas payer les charges sociales pâtronal-> qui va payez pour la sécu, les retraites?
Alors libres à vous d'acceptez le CPE le boulot dès 14ans, le travail de nuit à 15 ans, car c'est la même loi : la mal nommée "loi sur l'égalité des chances".
Si il faut qu'on change notre mode de société et son fonctionnement c'est possible mais alors dans un vrai débat populaire et non pas décidé par un élite qui nous vante depuis 15 ans un fonctionnemnt qui n'a jamais eu de véritable effet malgrès toute la pub autour.
L'exemple c'est les USA (dixit Sarkozy) c'est un très beau pays ou les inégalités sont reines. Pour ma part je n'en ai pas envie!

Tof
- Le 16/03/2006 18:41

Clement, que pense tu du modèle Suisse?

>>>Seulement pour l'instant ce qui empêchent la (très) grande généralisation de ce phénomène en France c'est le code du travail,>>>

Te fais pas d'illusion. A très court terme le code du travail fait chier pour licencier (et donc pour embaucher) , mais à moyen et long terme il n'y a aucune raison pour que le code du travail empèche une usine de fermer. Les exemples sont multiples. Le textile de base est mort depuis 15ans en France. Il n'y aucune raison pour que cela soit différent pour l'electronique de base.

>>>>le CPE permet aux entreprises de ne pas payer les charges sociales pâtronal>>>
Rappele moi en quoi consistait le deal sur les 35h.

Mic'hel
- Le 16/03/2006 18:42

>>>>mais ça nécessite que les citoyens aient un minimum le sens de l'intérêt général et voient un peu plus loin que le bout de leur nez.>>>>

bof... chacun vote en son ame et conscience, par interet personnel ou général. Non, la différence (par rapport à une pseudo-démocratie représentative), c'est qu'on se prononce pour des idées et non pour des personnes. De plus, dans le cas helvetqiue, le referendum et l'initiative populaire peuvent venir du peuple (particuliers, assoc, groupe politique, communauté de podefokeur sur le web 😉 ....). C'est fondamental! En france, le référendum est de l'initative exclusive du président de la république. Pour la révision de la consitution, c'est le président et le parlement.

Si l'on recentre sur le ski de rando, avec les hivers à forte "accidentologie", en France, on peut toujours craindre qu'il y ait un naze de la majorité en place (quelle qu'elle soit) pour sortir, dans la psychose ambiante, une loi visant à interdire le hors-piste et la rando (si elle est en accord avec la constitution).
Pour rappel, la fameuse loi sur les secours qui a fait tant parlé d'elle en France a été proposé lors de l'hiver 99... Et on a pas eu notre mot (notre vote!) à dire dessus...
En suisse, ça peut arriver aussi mais la probabilité que cela arrive est vraiment très faible, car il y aurait aussitôt un référendum pour la contrer.


PS: pourquoi des fois la fonction "citer" disparait?

B
bobo
[957 posts] - Le 16/03/2006 18:46

PParisot a dit :
sauf qu'en Suisse le CPE il existe depuis longtemps et pour tout le monde. 2-3 mois de préavis et on peut te licencier sans avoir à le justifier, ce qui n'empêche pas le chômage d'être moins de la moitié de la France 😮 .


En France qu'en tu es embauché en CDI tu as aussi une période d'essai de 3 à 6 mois où on peut te licencier sans avoir à se justifier.

🤭 sorry PParisot j'avais mal lu 🤭

P
Pierre*
[2757 posts] - Le 16/03/2006 18:53

Skitouriste a dit :PParisot a dit :
sauf qu'en Suisse le CPE il existe depuis longtemps et pour tout le monde. 2-3 mois de préavis et on peut te licencier sans avoir à le justifier, ce qui n'empêche pas le chômage d'être moins de la moitié de la France 😮 .


En France qu'en tu es embauché en CDI tu as aussi une période d'essai de 3 à 6 mois où on peut te licencier sans avoir à se justifier.

Mieux vaut se renseigner avant de dire des âneries 😉


Je parle de 2-3 mois après la période d'essai.
Pendant la période d'essai de quelques mois le préavis est de 1 semaine.

Qui dit des ânerie ? 😠

B
Borsd
[29 posts] - Le 16/03/2006 22:42

Je trouve un peu gros de comparer le taux de chomage français avec celui de la Suisse et de mettre cette différence uniquement sur le dos d'une législation plus flexible!
Pourquoi pas comparer avec les Iles Caïman tant qu'on y est!!

Le merveilleux secret banquaire suisse et le fantastique afflux de capitaux plus propres les uns que les autres sont, me semble t-il, un peu plus prépondérant dans la prospérité helvète que le nombre de mois de préavis des contrats de travail...

Les exemples irlandais ou anglais auraient le mérite d'être un peu plus troublant pour le pseudo-gauchiste-ingénieur-petit-fils-de-mineur-lorrain que je suis!

Comme dirait je ne sais plus quel homme d'église (pour une fois c'est pas complètement une connerie...):
"Entre le fort et le faible, c'est la loi qui affranchit et la liberté qui opprime"
En même temps, une fois qu'on a dit ça on a rien résolu et visiblement le statu quo n'est guère tenable. cf l'exemple de Marika ... (D'ailleurs, continue à faire de la rando tous les jours et n'écoute pas les jaloux persifleurs qui tentent de culpabiliser! Baaaaaaaase!)

Oui c'est ça (ou pas)

P
Pierre*
[2757 posts] - Le 17/03/2006 07:14

Le B a dit :Je trouve un peu gros de comparer le taux de chomage français avec celui de la Suisse et de mettre cette différence uniquement sur le dos d'une législation plus flexible!
Pourquoi pas comparer avec les Iles Caïman tant qu'on y est!!

Le merveilleux secret banquaire suisse et le fantastique afflux de capitaux plus propres les uns que les autres sont, me semble t-il, un peu plus prépondérant dans la prospérité helvète que le nombre de mois de préavis des contrats de travail...



Mouais, que d'idées reçues sur la Suisse... 🙁

On se lance dans des discussions longues et je n'aurai guère le temps de poursuivre.

Juste deux points, le secteur bancaire en Suisse bien que très important ne représente pas tant que ça dans le PIB suisse (moins de 15% et 7% pour la seule gestion de fortune). En plus le canton de Genève où la banque est par contre très importante a le taux de chômage le plus élevé. Tiens c'est aussi le canton qui est le plus généreux dans les diverses aides sociales...

M
Mouai
[57 posts] - Le 17/03/2006 13:28

Les conditions sociales en France jusqu'à aujourd'hui sont très intéressantes pour les employés en comparaison avec la plupart des pays du monde. Et ces conditions ont un coût, qui doit être payé par les entreprises et qu'elles couvrent donc pas le prix de vente de leurs produits.

A l'inverse, les entreprises qui sont basées (baaaasées pour HP!) dans les pays aux conditions plus "légères" (au hasard : Chine, Inde, etc.) ne supportent pas ces coûts et vendent moins chers.

Nous Français, en moyenne, achetons moins chers quand nous en avons l'opportunité. Et non seulement "moins cher" mais plus exactement, les produits fabriqués (ou peu étendre aux services) par ces pays aux conditions qu'on n'accepterait pour rien au monde.

De cette très simple réalité il résulte schématiquement : Chinois et Français achètent chinois donc ok on peut payer les chinois (à leur conditions). Personne n'achète Français donc on ne peut pas payer les français.

Conclusion (c'est pas un scoop) : le modèle économique tu pays France n'est pas adapté à un monde économique ou il n'y a plus de frontière. Donc deux solutions : remettre des frontières (au sens large - ça passe par des quotas, droits de douanes, taux de change - je rappelle pour info que si l'euro est bien flottant par rapport au dollard, la devise chinoise est fixe par rapport au dollar!!!), ou changer le modèle économique français. Le CPE s'inscrit 100% dans la 2ième options, à savoir, aller vers des conditions chinoises.

P
Phil
[399 posts] - Le 17/03/2006 14:41

Jérôme a dit :
Conclusion (c'est pas un scoop) : le modèle économique tu pays France n'est pas adapté à un monde économique ou il n'y a plus de frontière. Donc deux solutions : remettre des frontières (...) ou changer le modèle économique français. Le CPE s'inscrit 100% dans la 2ième options, à savoir, aller vers des conditions chinoises.

3ème stratégie : se battre pour que le modèle SOCIAL chinois prenne comme exemple le modèle français, afin que les conditions de travail et de vie des ouvriers chinois (salaires etc...) progressent et que le prix de revient des produits chinois augmente...

E
Etienne-H-
[3471 posts] - Le 17/03/2006 14:47

Phil a dit :3ème stratégie : se battre pour que le modèle SOCIAL chinois prenne comme exemple le modèle français, afin que les conditions de travail et de vie des ouvriers chinois (salaires etc...) progressent et que le prix de revient des produits chinois augmente...

🤣 🤣 🤣 Excellent!

Tof
- Le 17/03/2006 15:43

>>>3ème stratégie : se battre pour que le modèle SOCIAL chinois prenne comme exemple le modèle français, afin que les conditions de travail et de vie des ouvriers chinois (salaires etc...) progressent et que le prix de revient des produits chinois augmente...>>>

Oui c'est vraiment excellent. Le niveau de vie moyen au Japon, puis les Taiwan et autres Dragons d'Asie a effectivement monté pour atteindre le notre.
Mais la Chine est un morceau nettement plus gros. Le reservoir de main d'oeuvre bon marché est quasiment infini (1/5 de la population de la planète). D'autre part, il ne suffit pas de se battre ou de décreter quelque chose pour que le modèle SOCIAL chinois prenne comme exemple le modèle français, il faut avant tout que le PIB de la Chine augmente suffisament pour permettre de payer à tous les Chinois notre modèle Occidental.
Une des solutions pour augmenter le PIB Chinois est d'exporter chez nous => on en revient au point de dépard.
Par ailleurs, pose toi donc la question de savoir si la Planete va supporter 1 millard de personne de plus avec notre niveau social. J'ai des doutes.

Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 5 6 7 ... 10 Suivante

Connectez-vous pour poster
Pour soutenir Skitour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER