ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Alpes Bernoises W > Blanc de blanc @Ammertespitz

Blanc de blanc @Ammertespitz ⭐

Massif : Alpes Bernoises W
Départ : Engstligenalp (1952 m)

Topo associé : Ammertespitz, face Est

Sommet associé : Ammertespitz (2612 m)

Orientation : E

Dénivelé : 1800 m.
Ski : 1.3

Sortie du samedi 07 mai 2022

Glad38, Em42

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Couvert, bruine, 4°C à 6h30 / 7°C à 14h30 à 1400m. Un peu de vent au sommet. 
Conditions d'accès/altitude du parking : RAS route noire jusqu'au parking d'Unter Dem Birg 1399m. 
Altitude de chaussage/déchaussage : Chaussage 1850/déchaussage 1800m. 
Conditions pour le ski : Poudre lourde au-dessus de 2300m, neige de névé sous 2000m, intermédiaire en neige humide. 

Activité avalancheuse : Coulées de neiges humides arrivant sur les bords du plateau de Läger parties en pentes raides sous l'effet du réchauffement. RAS sur notre itinéraire. 

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu (par Glad38)

Itinéraire suivi : Montée par le chemin au plateau de Läger - Ammertespitz Est (topo) - Plateau de Läger - Ammertespitz - Retour par l'itinéraire de montée. 
Horaires : 6h45-14h30


Enfin, quelques éclaircies salvatrices sont annoncées par la météo. Réveil aux aurores pour fêter ça, et on va visiter les 3000: En route donc pour Grossstrubel, 3242m d'altitude!
Après une bonne nuit rythmée par le clocher de l'église (qui annonce même les demi-heures!), on saute dans la voiture à 5h20 pétante sous la bruine. 30min plus tard au départ pas de bol ça bruine toujours. On se laisse pas abattre, nous voilà donc partis pour une petite sieste pour réfléchir à la suite du programme. 
6h40, c'est toujours méga humide et gris autour mais il ne bruine plus. On se prépare, le moral dans les chaussettes, en se battant le mètre carré dispo sans flaque d'eau autour de la voiture. Emeric qui m'avait l'air carrément plus taquet que moi au départ, s'exprime quant à la déprimitude de la météo du jour. Pas de commentaire, c'est un fait. Un panneau au départ du sentier montant au plat de Läger indique qu'il est fermé l'hiver. Après hésitation, on tente, si c'est trop foireux on ira ailleurs. Le chemin est sacrément bien aménagé, et des marches permettent de remonter aisément la falaise. Quelques névés persistent, qui se traversent facilement en chaussures de ski. On croise un triton des neige (l'animal ne s'appelle sûrement pas comme ça...) sur l'un deux, totalement indifférent à notre passage. A 1750m deux fusées Suisses nous dépassent, en partance pour le Wildstrubel. Ils disparaissent aussi vite. On tente un premier chaussage, rapidement avorté. On passe en dessous d'une impressionnante chute d'eau, dommage qu'on ne puisse pas mieux la voir, mais 30m de distance équivaut bien au triple du champ de vision du moment.
A 1850m on parvient enfin à chausser, peu après on atteint de replat de Läger. Là entre en scène notre meilleur allié du jour: le GPS. Impossible de se repérer sur ce plat, une immensité blanche qui s'étend à l'horizon (situé environ 10m devant nous), et dont on n'imagine d'ailleurs pas encore l'ampleur. On finit par retomber sur les traces de nos deux prédécesseurs, que nous suivrons par la suite. C'est assez déroutant, ce plat, ce blanc, on en perd toute notion de temps et de distance. Parfois, une marmotte nous interpelle, ça nous tient compagnie. 
Enfin, on semble monter, mais c'est un leurre, le début de la seconde partie du replat. On finit par en "voir" le bout, la trace monte dans la pente. On s'applique à la suivre, s'autorisant quelques conversions supplémentaires quand sa raideur est trop importante pour l'accroche des peaux. A 2300m, on perçoit un changement de neige qui est plus poudreuse, même si encore bien humide. Pour le reste, c'est toujours du blanc où que l'on regarde. Quelques conversions plus loin, alors que la motivation décline dans ce brouillard sans fin, nous parvenons à un collu, puis une croix surgit. Nous voilà à Ammertespitz 2612m, point de repli prévu en cas de météo défavorable. La trace nous aura quand même bien aidé à l'atteindre d'un point de vue orientation et mental. 
Un petit vent frais nous cueille au sommet, on s'attarde pas trop. Je m'attendais à une descente bien médiocre, je suis agréablement surprise de trouver la neige plutôt plaisante à skier. Sans doute qu'à force de skier de la neige lourde et humide, j'y ai pris goût! De retour sur le plat, on repart pour le sommet. La visibilité est encore plus réduite qu'à la première montée, mais cette fois on a plus de repères, on en profite mieux. J'ai pas consulté Emeric sur le terme "profiter" de cette seconde montée brumeuse, peut-être aurait-il formulé le récit différemment... Au sommet, on devine la croix, on sent la bise, et on file en bas retrouver les marmottes qui gazouillent. 
Vient alors le plat, mais quel plat! La fin est plus rapide, premier déchaussage à 1850 c'est mieux qu'espéré. Ultime déchaussage à 1710m puis final sur le sentier. 
Sinon le vrai beau temps c'est pour quand?








Au départ
Au départ
Chutes d'eau
Chutes d'eau
L'infatigable ! 
L'infatigable ! 
Pour donner la dimension
Pour donner la dimension
Premiers névés, y a juste une falaise en dessous
Premiers névés, y a juste une falaise en dessous
Le fameux triton des neiges d'après Glad'
Le fameux triton des neiges d'après Glad'
A 1700m
A 1700m
A 1850m, chaussage final
A 1850m, chaussage final
Un peu d'eau
Un peu d'eau
Le long du ruissaut
Le long du ruissaut
bientôt au sommet (faut le savoir quand même !) 
bientôt au sommet (faut le savoir quand même !) 
Sommet, Coco est content d'être là ! 
Sommet, Coco est content d'être là ! 
Début de descente 
Début de descente 
Poudre lourde 
Poudre lourde 
Soupe 
Soupe 
Marmotte 
Marmotte 
Glad' souhaite un second peautage, je suis ... 
Glad' souhaite un second peautage, je suis ... 
Le fameux plat ... 
Le fameux plat ... 
Tjs sur le plat
Tjs sur le plat
Déchaussage 
Déchaussage 
La chute d'eau de près 
La chute d'eau de près 
On va où ? 
On va où ? 
Perspective 
Perspective 
Retour bucolique
Retour bucolique

Commentaires

A
AlexUb, le 07.05.22 19:55

Pas évident en ce moment !

JulBont, le 07.05.22 20:15

Dernière photo, Glad, tu ressembles à un tancarville sur pattes... 😊😉

G
Glad38, le 07.05.22 20:50

Ah oui, grande classe! Allez demain je m'attache les cheveux avec des pinces à linge 😁

R
Rahanx32, le 08.05.22 02:08

Je me dis surtout qu'à cette période, faut que je me trouve un pantalon de ski qui se transforme en short, parceque vous me verrez jamais en collant pipette çà m'irait pas^^ et le chouchou j'ai toujours voulu, mais je peux plus xD

Cette sortie